Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Crise financière : le jour où l’humanité bascula dans le monde quantique

Crise financière : le jour où l’humanité bascula dans le monde quantique

© Tout Sauf Sarkozy

Un monde quantique vient de s’ouvrir à  nous, un monde où tout devient possible. Lundi, 360 milliards sont apparus, venus de nulle part, une génération spontanée ! Ils sont là , ils existent mais en fait, ils restent « virtuels »… comme ce chat dont on ne sait pas s’il est vivant ou mort, tant que l’on n’a pas ouvert la boîte. Schrödinger, reviens, ils sont devenus fous !

Génération spontanée de 360 milliards d’euros

Un coup de baguette magique et 360 milliards d’euros sont apparus, lundi, spontanément. En physique quantique, comme à  l’UMP, tout devient possible. C’est juste une question de probabilités. « Le pari raisonnable que nous faisons est qu’en apportant cette garantie, nous n’aurons pas à  la faire jouer » a expliqué Nicolas Sarkozy qui a insisté à  plusieurs reprises sur l’aspect « virtuel » de la chose. Un ange passe… Si l’Etat s’engage sur un montant de 360 milliards d’euros, c’est donc en faisant un « pari raisonnable » ! Il est vrai que les jeux de hasard sont encore un monopole d’Etat, en France.

Dualité réel / virtuel

Ce montant exorbitant « ne représente en aucun cas un coùt pour le contribuable » a continué le chef de l’Etat. Pourtant, a-t-il par la suite souligné, « il n’est pas question que cette garantie de l’Etat (…), qui engage l’argent des Français, soit accordée sans contrepartie ». Aucun coùt pour le contribuable, dont l’argent est engagé. Curieux. En fait, nous explique notre président, le contribuable sera gagnant à  tous les coups. D’une part, si cette garantie n’est pas utilisée, comme le parie le gouvernement, alors l’Etat gagnera les « commissions encaissées sur les garanties souscrites ». D’autre part, si cette garantie est utilisée, alors les taux intérêts des prêts alloués aux banques seront supérieurs à  ceux des prêts souscrits par l’Etat. De plus, ces prêts se feront en échange d’actifs qui prendront de la valeur avec le temps, d’où une substancielle plus-value ! Et ça ne fera même pas augmenter la dette publique, puisque cette garantie (320 milliards) sera comptabilisée « hors-bilan », comme l’a confirmé Eric Woerth.

Le PEA de Schrödinger : « tant que tu n’as pas vendu, tu n’as pas perdu »

Dans l’univers quantique, jusqu’à  présent limité à  l’infiniment petit, il faut savoir que des objets peuvent apparaître et disparaître spontanément. C’est peu probable, mais c’est possible. Une autre conséquence spectaculaire de la théorie quantique consiste en la superposition possible des états. Un objet peut en effet se trouver dans deux états distincts au même moment, ce qui était inimaginable jusqu’à  lundi dernier dans notre monde relativiste.

La rupture, jusque dans l’espace-temps

Il suffisait donc de franchir la frontière quantique… aussi simple. Mais pourquoi personne n’y avait songé avant, pour sauver l’industrie ou la métallurgie, qui plombent tant notre économie depuis 30 ans ? Et pourquoi vouloir absolument limiter cette garantie, puisque plus l’argent coule, plus il en rentrera ? Si ça marche pour 360 milliards, alors poussons le bouchon jusqu’à  10 000 milliards. Et peut-être pourrons-nous supprimer dès 2009 l’impôt sur le revenu. Peut-être pourrons-nous enfin assumer nos promesses d’aide aux pays pauvres et ainsi sauver la planète.

Tournée générale de bosons pour les Bozo, le monde est sauvé !


Publié le 17 octobre, 2008 dans France, La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire