Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Réunion de crise à  l’Elysée, la France directement touchée avec Dexia

Réunion de crise à  l’Elysée, la France directement touchée avec Dexia

© AFP

PARIS (AFP) – Le président français Nicolas Sarkozy tenait mardi une réunion de crise avec les principaux banquiers et assureurs, alors que la France est pour la première fois touchée directement par la crise, contrainte de participer au renflouement de Dexia. Evènement

La banque franco-belge, qui a perdu près du tiers de sa valeur lundi en Bourse, sera recapitalisée à  hauteur de 6,4 milliards d’euros, aux termes d’un accord franco-belgo-luxembourgeois. L’Etat français et son bras financier, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) y participeront.

Les autorités françaises ne cessent de répéter, depuis le début de la crise, que le système bancaire est solide, fondé sur de grands établissements qui pratiquent surtout de la banque de détail et sont peu exposés aux produits financiers les plus risqués.

« Le système financier français est un des plus sùrs du monde. Il faut avoir une confiance totale dans la sécurité du système bancaire français », a martelé mardi, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, qui devait participer à  la réunion d’urgence convoquée par le président français.

« Les banques européennes et françaises ne sont pas surchargées d’actifs de mauvaise qualité comme l’étaient les banques américaines. Fondamentalement, elles sont solides, elles sont très bien capitalisées », a-t-il poursuivi sur la radio RTL, rappelant que les grands groupes bancaires français avaient dégagé sept milliards d’euros de bénéfice au premier semestre 2008. Mais le propos optimiste du gouverneur de la banque centrale cache mal l’inquiétude des autorités françaises. Des proches de Nicolas Sarkozy reconnaissent que la « la situation a changé » depuis quelques jours.

Outre Dexia, au moins une autre banque française, Natixis, apparaît extrêmement fragilisée par la crise.

Cette banque d’affaires est une filiale des Caisses d’Epargne et des Banques populaires, des établissements qui gèrent les économies de millions de Français. Introduite en Bourse au cours de 19,55 euros en novembre 2006, l’action Natixis ne valait plus que 2,2 euros lundi.

Mais le président Sarkozy espère aussi que les banques françaises seront en mesure de continuer à  assumer leur rôle de financement de l’économie, au moment où la France flirte avec la récession.

La réunion de mardi devait passer en revue l’état de santé des institutions financières « mais aussi la distribution des crédits aux ménages et aux entreprises », selon la présidence française. Les autorités françaises estiment crucial que les banques continuent à  accorder des crédits, surtout aux petites et moyennes entreprises.

L’économie française montre de forts signes d’essoufflement, et le gouvernement commence à  préparer les Français à  des temps difficiles. Le chômage a connu au mois d’aoùt sa plus forte hausse mensuelle depuis 15 ans, avec 41.300 demandeurs d’emploi de plus qu’en juillet, selon des chiffres publiés lundi.

« Je m’attends à  ce qu’on ait des chiffres du chômage qui soient mauvais pour un an », a déclaré mardi le secrétaire d’Etat à  l’emploi Laurent Wauquiez. « La France n’est pas protégée par magie », a-t-il ajouté, faisant peser la responsabilité de cette dégradation sur le contexte international et la crise financière.


Publié le 30 septembre, 2008 dans La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire