Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

REGARDEZ – Fillon annonce un renfort militaire français en Afghanistan

REGARDEZ – Fillon annonce un renfort militaire français en Afghanistan

© Le Point

François Fillon a annoncé, lundi, aux députés l’envoi de moyens supplémentaires pour les militaires français en Afghanistan ainsi que les « effectifs correspondants ».

« Nous avons décidé de renforcer nos moyens militaires dans les domaines de l’aéromobilité, du renseignement et de l’appui », a annoncé le Premier ministre dans son discours d’introduction au débat et au vote de l’Assemblée sur la présence militaire française en Afghanistan. « Ces moyens seront sur place dans quelques semaines. (…) Concrètement, des hélicoptères Caracal et Gazelle, des drones, des moyens d’écoute, des mortiers supplémentaires seront envoyés, avec les effectifs correspondants, soit une centaine d’hommes. »

Selon François Fillon, il s’agit pour l’exécutif de tirer « les enseignements de l’embuscade meurtrière » qui avait fait dix morts parmi les soldats français, le 18 aoùt, près de Kaboul. Le ministre de la Défense, Hervé Morin, avait déjà  indiqué trois jours après l’embuscade que la France devait accroître sa « capacité de reconnaissance et de renseignement » en Afghanistan, évoquant notamment les drones (avions sans pilote), des hélicoptères ou un retour des forces spéciales.

L’UMP s’en félicite

Alors que de nombreux députés de gauche ont quitté l’hémicycle après que leurs orateurs, Jean-Marc Ayrault et Noël Mamère, se sont exprimés pour dénoncer la stratégie française dans cette « guerre » qui ne dit pas son nom, seul Jean-François Copé a souligné sa satisfaction à  l’annonce du Premier ministre sur les moyens et les hommes supplémentaires. « Nous demandons que toutes les leçons soient tirées de l’embuscade. Ce que vous venez de nous dire, Monsieur le Premier Ministre va dans ce sens », a déclaré le président du groupe UMP chahuté par Maxime Gremetz. Le député communiste a été repris à  plusieurs reprises par le président de l’Assemblée nationale pour avoir mené le chahut au moment où les orateurs favorables au maintien des troupes françaises faisaient valoir leur point de vue.

Au terme d’un débat long et animé, les députés ont confirmé l’engagement des troupes françaises en Afghanistan. Selon l’article 35 de la Constitution révisée, un vote défavorable de l’Assemblée aurait obligé le gouvernement à  suivre l’avis du Parlement et à  retirer les troupes d’Afghanistan.

Regardez l’intervention de Noël Mamère, très virulent envers Nicolas Sarkozy, qu’il accuse de ne pas avoir respecté ses engagements de la campagne présidentielle.


Publié le 23 septembre, 2008 dans France.

Laissez un commentaire