Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Poste changera de statut en janvier 2010

La Poste changera de statut en janvier 2010

© La Tribune

L’établissement public français pourrait devenir une société anonyme dès janvier 2010, selon son président. L’ouverture de son capital interviendrait l’année suivante, en même temps que la libéralisation totale du marché du courrier.

La Poste ne devrait plus être une entreprise publique d’ici janvier 2010. Jean-Paul Bailly, le président du groupe, présentera son projet de société anonyme au gouvernement « dans les jours qui viennent ». Il a précisé que l’ouverture du capital de l’entreprise était prévue pour janvier 2011

Il y a deux mois, la direction de La Poste a fait part de son intention de changer le statut de l’établissement public afin d’adapter le développement du groupe à  la libéralisation du marché du courrier, qui sera effective en 2011.

Par ailleurs, l’opérateur postal a enregistré un repli de 19% de son bénéfice net au premier semestre, à  481 millions d’euros. Le groupe parle de « conjoncture plus que difficile » mais maintient ses objectifs. Le bénéfice d’exploitation s’inscrit également à  la baisse de 19% (-10,9% à  données comparables), à  671 millions d’euros, soit une marge de 6,4%, contre 7,9% au premier semestre 2007.

Le chiffre d’affaires de La Poste s’élève à  10,556 milliards d’euros, en hausse de 0,8%. A périmètre et taux de change constants, la progression ressort à  2,3%, précise le groupe dans un communiqué. Sa filiale, Banque Postale, a quant à  elle réalisé un produit net bancaire de 2,348 milliards d’euros, soit une croissance de 2,17% (5% sur une base comparable).

La Poste explique cette performance semestrielle « en retrait » par « l’impact plus important que prévu sur le métier Courrier du ralentissement de l’économie et de la hausse des carburants et fluides ». Cette branche représente plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe et a connu un repli de 1,5% de ses revenus sur les six premiers mois de l’année.

Dans ce contexte difficile, l’entreprise postale « a mis en oeuvre dès le printemps des mesures de nature à  lui conserver la capacité d’atteindre ses objectifs 2008 ». « La performance annuelle dépendra de l’impact de ces mesures sur le deuxième semestre, ainsi que du niveau de l’activité économique, notamment en France », poursuit La Poste.


Publié le 28 août, 2008 dans France.

Laissez un commentaire