Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’impeachment ne suffit pas

L’impeachment ne suffit pas

© Pravda, Alter Info

Inculper tous les fonctionnaires du gouvernement des États-Unis et leurs alliés qui ont planifié et exécuté les attentats du 11/9

Pravda, Gregory F. Fegel, 22 aoùt 2008

Une majorité de preuves montrent que les plus hauts fonctionnaires de l’administration Bush, en collusion avec de nombreux autres fonctionnaires du Pentagone, CIA, FBI, FEMA, NSA, NORAD, d’officiels de la ville de New York, de contrôleurs du trafic aérien, de dirigeants de compagnies aériennes, d’experts en démolition contrôlée, de techniciens de l’infographie, de cadres des médias, et d’autres avec eux, ont planifié et commis les horribles attentats du 11/9/2001 contre le Pentagone et les tours jumelles du World Trade Center à  New York. Ces attentats ont été immédiatement imputés à  de faux « pirates de l’air arabes, » dont il est avéré qu’une demi-douzaine sont toujours vivants après les attentats, et sont donc innocents.

Les attentats sous fausse bannière du 11/9 ont fourni le prétexte à  la « guerre contre le terrorisme » du gouvernement étasunien, l’objectif principal étant de prendre le contrôle des juteux gisements pétroliers du Moyen-Orient. Un deuxième objectif était d’augmenter les impôts des citoyens étasuniens en soutien aux dépenses de guerre, pour l’énorme complexe militaire industriel, et un troisième objectif servait à  justifier la mise en vigueur de mesures d’État policier aux États-Unis sous l’égide de l’immense « Homeland Security, » politiquement ambiguë et d’une grande portée. Quand les droits de liberté de parole et de réunion du citoyen seront réduits, le gouvernement des États-Unis sera en mesure de poursuivre son ordre du jour de domination mondiale sans la distraction des opinions dissidentes, des protestations et des manifestations dans le pays.

Le Pentagone, CIA, FBI et autres organismes et fonctionnaires du gouvernement étasunien ont perpétré de nombreux crimes, assassinats, attentats à  la bombe sous fausse bannière, et attaques contre des citoyens et intérêts étasuniens durant les cinquante dernières années, incluant entre autres, les assassinats politiques d’État de John Fitzgerald Kennedy, Robert Fitzgerald Kennedy et Martin Luther King ; l’attentat à  la bombe du Disco de Berlin en 1988 ; l’attentat à  la bombe au World Trade Center en 1993 ; l’attentat d’Oklahoma City en 1995 et les attentats avec des lettres à  l’anthrax en octobre 2001. Le gouvernement étasunien et ses alliés ont aussi commis les attentats à  la bombe de Bali en 2002 et 2005, l’attentat de Madrid en 2004, les attentats de Londres du 7/7/2005, et la dernière vague d’attentats à  la bombe à  Ahmedabad, Jaipur, Bangalore, et à  l’ambassade de l’Inde à  Kaboul au cours de l’été 2008.

Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, des idéologues fanatiques de droite, en cheville avec des entreprises, ont progressivement pris le contrôle total de l’armée, des agences de renseignements, du gouvernement, et de la grande presse des États-Unis. Le fascisme aux États-Unis n’est pas qu’une menace actuelle posée par l’administration républicaine de George W. Bush, c’est déjà  une situation de fait, qui a été élaborée durant de nombreuses décennies. En réalité, le fascisme est un « fait accompli » aux États-Unis.

La longue descente des États-Unis dans le fascisme ne peut être arrêtée simplement en élisant un membre du parti démocrate à  la présidence, ou une majorité démocrate au Congrès. L’infiltration et le contrôle du gouvernement par des extrémistes de droite est beaucoup trop avancée et achevée : Ils manipulent nos élus comme des marionnettes au bout d’une ficelle, et un grand nombre de ceux-ci font même partie de l’establishment fasciste. La prise de contrôle du gouvernement par la droite fut un coup d’État fasciste progressif très réussi, qui ne sera pas annulée sans luttes très sévères et implacables. Compte tenu des antécédents d’extrême violence aveugle montrés par la junte au pouvoir aux États-Unis, il semble tout à  fait évident pour moi que le rétablissement de la démocratie exigera inévitablement une violente révolution armée, opposant le peuple aux forces du gouvernement et à  l’armée.

En tant qu’être humain, citoyen des États-Unis, je considère personnellement l’assassinat de gens innocents dans des pays étrangers par la CIA, l’armée étasunienne, et leurs marionnettes en soutien aux intérêts économiques des compagnies multinationales étasuniennes, comme totalement immoral et intolérable, et je pense qu’il est de mon devoir sacré de m’opposer à  l’agression étasunienne et à  l’impérialisme de toutes les manières en mon pouvoir. Le gouvernement et la propagande médiatique des États-Unis servent un climat faisant que l’actions et l’activité des troupes étasuniennes à  l’étranger sont considérés comme au-delà  de tout reproche, mais il n’y a rien de noble ni d’« héroïque » dans l’agression militaire gratuite et le génocide commis contre des populations étrangères innocentes et vulnérables.

George W. Bush, George H. Bush, Jeb, Neil et Marvin Bush, Dick Cheney, Donald Rumsfeld, Condaleezza Rice, Karl Rove, Wolfowitz, Perle, Powell, Armitage, Ashcroft, Abrams, Adelman, Feith, Bolton, Libby, Kissinger, Mueller, Tenet, Goss, Giuliani, Hayden, Chertoff, Baker, et plusieurs centaines d’autres énergumènes travaillant pour la Maison Blanche, CIA, FBI, FEMA, Pentagone, NSA, NORAD, transport aérien, et pour les médias, ont planifié et exécuté ensembles les attentats du 11/9. Tous ceux qui sont mentionnés ci-dessus et leurs complices doivent être jugés pour trahison et meurtre de masse, avec peine de mort comme sanction juste et vraiment nécessaire en condamnation pour leurs crimes.

Nous avons besoin d’un tribunal du genre de celui de Nuremberg afin de juger pour trahison et meurtre de masse tout membre du gouvernement, de l’armée, des agences de renseignements, et leurs complices civils du transport aérien et des médias ayant participé aux crimes du 11/9 aux États-Unis. La peine de mort devrait être appliquée pour tout donneur d’ordre et ses complices, même si ça implique d’exécuter plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de gens, parce que les crimes de cette ampleur contre le peuple et la République des États-Unis ne peuvent rester impunis, et la sanction doit être extrême pour faire savoir que le peuple ne tolérera plus pareille trahison, ni maintenant ni jamais. S’il était permis à  ces individus de rester impunis et en liberté, ils représenteraient une grave menace pour la sécurité de tout étasunien. S’ils sont reconnus coupables des crimes odieux du 11/9, la peine de mort est la seule façon d’assurer qu’ils ne réussiront pas d’une façon ou d’une autre eux et leurs alliés à  attaquer les États-Unis et les Étasuniens. Les exécutions devraient être publiques et télévisées universellement pour que le monde entier soit témoin.

Je réalise qu’il y a des raisons très respectables de s’opposer à  la peine capitale dans de nombreuses situations. Toutefois, il est aussi tout à  fait évident pour moi que toute manifestation de clémence en faveur des auteurs des attentats du 11/9 leur laisse, à  eux et à  leurs sympathisants, la possibilité de relancer leur subversion de la démocratie étasunienne et leur violence contre les Étasuniens épris de paix. C’est pourquoi je plaide pour une politique de peine capitale, sans aucune faveur de grâce, accord, ou probation pour les auteurs des attentats du 11/9 et à  leurs alliés.

Personne, dans ou hors du gouvernement des États-Unis ne doit être exempté des poursuites et de la peine capitale pour les traîtres attentats du 11/9. Les planificateurs des attaques et les participants, dans le gouvernement des États-Unis et ses complices ne doivent pas être autorisés à  se protéger derrière le prétexte spécieux de « sécurité nationale. » La véritable sécurité et la survie de notre République dépend totalement de ce point.

Original : english.pravda.ru/…/106172-september_11_attacks-0
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info


Publié le 23 août, 2008 dans 11 Septembre 2001.

Laissez un commentaire