Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Rencontre entre Carla Bruni-Sarkozy et le Dalaï lama dans l’Hérault

Rencontre entre Carla Bruni-Sarkozy et le Dalaï lama dans l’Hérault

© AFP

ROQUEREDONDE (AFP) – L’épouse du président français, Carla Bruni-Sarkozy, est arrivée vendredi matin au temple bouddhiste de Lérab Ling à  Roqueredonde, dans le sud de la France, où elle a été accueillie par le dalaï lama, ont constaté des journalistes de l’AFP.

A son arrivée au temple où l’attendait le chef spirituel du bouddhisme tibétain, la Première dame a effectué avec lui une procession autour de l’édifice. Le dalaï lama lui a ensuite passé autour du cou la traditionnelle écharpe blanche portée en signe de bienvenue au Tibet, la « kata ».

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et la secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme Rama Yade, présents sur les lieux, devaient aussi rencontrer le dalaï lama.

Après avoir fait état d’un agenda très chargé – crise en Géorgie et prochain voyage au Proche-Orient – M. Kouchner a finalement annoncé lundi soir qu’il rencontrerait le dalaï lama, en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy.

A son tour, Mme Yade a annoncé mardi qu’elle s’entretiendrait également avec lui pour exprimer sa « solidarité » avec son « combat courageux », précisant que son initiative avait reçu le feu vert du chef de l’Etat.

Le président Nicolas Sarkozy avait lui expliqué qu’il ne rencontrerait pas le dirigeant tibétain au cours de sa tournée à  vocation pastorale qui doit durer jusqu’à  samedi, car ce dernier n’avait pas souhaité, a-t-il affirmé, un tel entretien pendant les jeux Olympiques.

Une rencontre entre les deux hommes pourrait toutefois avoir lieu avant la fin de l’année: le dalaï lama a été invité – avec les autres Prix Nobel de la Paix- le 10 décembre à  Paris.

Arrivé discrètement le 11 aoùt, sans accueil officiel, le dalaï lama avait été reçu à  huis clos dans un simple bureau du Sénat par un groupe de parlementaires.

L’opposition socialiste a dénoncé un accueil frileux et confus destiné, selon elle, à  ménager Pékin.

Le dalaï lama est arrivé jeudi en fin de matinée au temple de Lérab Ling.

Accompagné du maître tibétain Sogyal Rinpoché, il est arrivé vers 11H30 sur les hauts plateaux languedociens, face au causse du Larzac. Il a fait arrêter sa voiture en haut du site et est descendu à  pied sur une centaine de mètres, accueilli par plusieurs centaines de retraitants, de part et d’autre de la route qui conduit au temple.

Cet édifice dont la construction a été terminée en 2006, abrite « l’Institut de Sagesse et de Compassion » où quelque 400 personnes, de toutes générations et venant de 31 pays, ont entamé en aoùt 2006 une retraite de trois ans et trois mois ». Parmi elles, une majorité de laïcs qui ont cessé momentanément toute activité professionnelle ainsi que 12 moines et nonnes.

D’autres personnes qui suivent à  distance le même programme d’enseignement, se retrouvent durant l’été à  Lérab Ling et pourront assister vendredi à  l’inauguration du temple, interdite au public.

L’actrice et chanteuse Line Renaud et l’ex-mannequin Inès de La Fressange se trouvaient jeudi parmi la foule, à  l’arrivée du dalaï lama.

Line Renaud à  qui les organisateurs avaient remis une « kata », la traditionnelle écharpe blanche portée en signe de bienvenue au Tibet, a raconté à  l’AFP que le chef spirituel tibétain s’était approché d’elle. « Il m’a pris la main, m’a regardée avec ce regard exceptionnel, a dit l’actrice. Je ne m’y attendais pas. J’ai vécu un moment rare ».

Le dalaï lama « me fascine. Son message de paix, de respect, d’harmonie dans le monde, c’est une philosophie qui me touche », a-t-elle ajouté, soulignant qu’elle était catholique mais que régnait à  Lérab Ling « l’harmonie religieuse ».


Publicité
Publié le 22 août, 2008 dans France.

Laissez un commentaire