Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Monsanto dénonce « 100% de saccage » de ses expérimentations d’OGM

Monsanto dénonce « 100% de saccage » de ses expérimentations d’OGM

© AP

PARIS – La multinationale Monsanto dénonce mercredi dans un communiqué « 100% de saccage » de ses expérimentations d’OGM en France en 2008, aboutissant au « retard quasi-irrattrapable de la recherche française en biotechnologies végétales », suite à  la destruction le 15 aoùt de deux parcelles expérimentales de maïs transgénique MON810 par le collectif des Faucheurs volontaires dans la Vienne.

« Pour la première année, 100% des essais mis en place ont été saccagés », regrette la firme américaine. « Opérée à  la manière d’un ‘show médiatique’ (…), l’acte de vandalisme du 15 aoùt signe une bien triste conclusion: le retard quasi-irrattrapable de la recherche française en biotechnologies végétales, une discipline scientifique devenue essentielle pour la recherche agronomique et aujourd’hui utilisée par tous les grands pays agricoles du monde ».

« Les expérimentations en plein champ sont indispensables et exigées par la réglementation pour valider en conditions réelles de culture les résultats obtenus en milieu confiné », précise Monsanto qui ajoute qu’elles « ont préalablement reçu du ministère de l’Agriculture toutes les autorisations requises après avis des structures d’évaluation scientifique officielles ».

Le 15 aoùt, José Bové et une centaine de faucheurs volontaires avaient détruit deux parcelles expérimentales de maïs transgénique, situés à  Valdivienne et à  Civaux dans la Vienne. D’après Monsanto, une troisième parcelle détruite a également été découverte à  Valdivienne. Au cours de l’été, les deux autres essais mis en place par la multinationale en Midi-Pyrénées, à  Mauroux (Gers) et à  Beaumont-sur-Lèze (Haute-Garonne), avaient déjà  été fauchés, tout comme deux appartenant à  Pioneer et Syngenta à  Condom (Gers). AP

Publié le 20 août, 2008 dans OGM.

Laissez un commentaire