Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Il est mort le Soleil? (article proposé sur Agoravox)

Il est mort le Soleil? (article proposé sur Agoravox)

© Alter Info

Je n’apprendrais à  personne, je l’espère, que le Soleil est l’étoile centrale de notre système. Que sans lui, rien n’est plus possible. Je ne serais pas ici pour écrire et vous ne seriez pas là  pour lire.
Sous les assauts répétés à  outrance du « réchauffement climatique » dù au Co2, théorie plus politique que scientifique ayant pour objet, entre autre, de nous vendre l’énergie en faisant des bénéfiques gigantesques, le Soleil est passé sous le voile obscur de la propagande et personne n’a vu, ou n’a voulu voir que son état avait fondamentalement changé depuis un an.

co2 date

Il y a des raisons à  ce silence. Le Co2, coupable sans procès ni avocat du « réchauffement climatique » fait la une de l’actualité depuis qu’un politicien reconverti en scénariste de film catastrophe hollywoodien à  trouvé le moyen de concilier son porte feuille et la fibre écologique intrinsèque à  l’humanité, si peu qu’elle soit poussée par quelques sentimentalismes et données scientifiques erronées.
Ce coupable empêchait les médias de dire que le Soleil, depuis les années 1940, était dans un cycle d’activité débordante, telle que l’on avait jamais pu en mesurer d’équivalente. Voir le tableau de l’activité solaire depuis le début des mesures.

Seul le cycle des années 1970, où le Soleil avait fait une pause, dépareille de cette activité hors norme (pour l’homme moderne). Il faut d’ailleurs noter l’alarmisme de certains scientifiques de l’époque, parlant de nouvel age glaciaire. Il est stupéfiant de constater que certains d’entre eux sont le fer de lance du « réchauffement climatique » actuel.

Il faut savoir que le Soleil cumule plusieurs cycles d’activité. Un cycle de onze ans en moyenne (dit cycle de schwabe), un de 80 à  90 ans (cycle de Gleissberg), un de 150 à  200 ans (cycle de Suess) et un de 2300 ans ( cycle d’Hallstattzeit). Nous sommes actuellement au creux de deux cycles de schwabe, le 23 et le 24 ème cycle. Il est donc tout à  fait normal que l’activité solaire soit faible.

Le problème, c’est que depuis aoùt dernier et même depuis janvier 2007, les chiffres ne sont plus en corrélation avec les cycles récents. Pour juillet 2008 et ses 0,5 tâches solaires, il faut remonter à  juillet 1878 pour trouver plus bas (0,1). Tous mois confondus, il faut remonter à  juin 1954 (0,2).
Tiens, tiens… 1954, ça ne vous rappelle rien Monsieur l’abbé?

Cette faible activité ne prouve en rien la continuité de tels chiffres et il se peut très bien que le Soleil reparte de plus belle dans quelques mois. Les chiffres passés nous le prouvent. Mais si cela continue, il faut s’attendre à  un refroidissement très net des températures.
Déjà , les indicateurs officiels prouvent que le « réchauffement climatique » n’est plus. Peut-être n’a-t-il été qu’une grossière manipulation.

Les propagandistes du réchauffement dù au Co2 ont déjà  tout prévu et commencent à  dire que ce « réchauffement » pourrait induire un refroidissement. Peut-être, pour prévoir le temps de demain, vaut-il mieux consulter Madame Soleil que ces « scientifiques » marchant main dans la main avec le monde économico-politique pour obtenir des crédits. Ou bien, plus concrètement, de suivre l’astre central de nos vies, le Soleil.


Publié le 18 août, 2008 dans Astronomie, Réchauffement de la Planète.

Laissez un commentaire