Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Sarkozy à  Pékin: Cohn-Bendit fait le parallèle avec l’Allemagne de 1936

Sarkozy à  Pékin: Cohn-Bendit fait le parallèle avec l’Allemagne de 1936

© AFP

cohn bendit

PARIS (AFP) – Le député européen Daniel Cohn-Bendit (Verts) a regretté la présence vendredi de Nicolas Sarkozy à  la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin, faisant le parallèle avec la situation lors des Jeux de Berlin dans l’Allemagne nazie en 1936.

« J’aurais voulu qu’il n’aille pas à  l’ouverture des JO », a-t-il dit sur France Inter. « Etait-il juste en Allemagne en 1936 d’aller serrer la pince à  Hitler? » s’est interrogé Daniel Cohn-Bendit. « La Chine est un espace totalitaire » a-t-il affirmé, soulignant qu’il n’avait lui-même pas obtenu de visa pour s’y rendre. « Nous allons avoir une cérémonie d’ouverture sous l’effigie de Mao Tsé Toung ».

Selon M. Cohn-Bendit, « il faut penser à  ceux qui se battent pour la liberté en Chine ». Il a rappelé qu’en 1936, l’Allemagne n’était « qu’un pays totalitaire où il y avait simplement des camps d’internement, qui existent aujourd’hui en Chine ».

« Avec les Chinois, il faut être clair. (…) En ce qui concerne les droits de l’Homme, les libertés, si on baisse l’échine, si on se met à  genoux, on n’a aucune chance. C’est comme au temps des dissidents soviétiques, cela change si un chef de gouvernement reçoit ou non les dissidents ». « Si l’Europe avait la même confiance en elle-même que les Américains en eux-mêmes, on serait capable de faire plus pour les droits de l’Homme », a-t-il encore estimé, faisant référence au président américain George W. Bush, qui a plaidé vendredi à  Pékin pour la « liberté d’expression ».

Patrick Devedjian, secrétaire général de l’UMP, a qualifié d' »énormité » le parallèle fait par Daniel Cohn-Bendit


Publicité
Publié le 10 août, 2008 dans Jeux Olympiques 2008.

Laissez un commentaire