Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Gros mensonge washingtonien à  l’Américaine

Gros mensonge washingtonien à  l’Américaine

© IRIB

Les déclarations du représentant des Etats-Unis, auprès de l’Agence internationale de l’Energie atomique, illustrent, de la meilleure manière, la vision de l’intellectuel américain, Noam Chomsky, qui a considéré l’administration américaine, comme le roi des menteurs. Récemment, Gregory Schulte a prétendu que Washington soutenait l’idée d’un Moyen-Orient, dépourvu d’armes atomiques, y compris, celles du régime sioniste. Il est allé plus loin en comparant les arsenaux atomiques illégaux du régime sioniste aux activités nucléaires civiles de l’Iran, prétendant que l’Iran ne coopérait pas comme il le fallait avec l’AIEA; ce qui engendre, d’après Gregory Schulte, une course aux armements, au Moyen-Orient. Certes, une telle comparaison mensongère ne peut être faite que par les locataires de la Maison Blanche. L’Iran compte parmi les premiers pays à  avoir signé le TNP et à  avoir rejoint l’AIEA, alors que le régime sioniste a toujours refusé d’adhérer au TNP, malgré tous les efforts et demandes répétitives de la Communauté internationale. Ceci dit, toutes les activités atomiques et les arsenaux nucléaires du régime sioniste sont illégaux. Quant aux activités nucléaires iraniennes, elles étaient et sont toujours sous la supervision et le contrôle de l’AIEA, qui a, à  maintes reprises, confirmé leur nature civile. Les Etats-Unis ont déployé divers efforts, entre autres, l’imposition de multiples sanctions à  l’Iran, pour l’empêcher d’avoir accès à  la technologie nucléaire civile, en ignorant, parallèlement, tous les règles internationales, pour équiper le régime sioniste d’armes atomiques, accompagnés, d’ailleurs, par la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne. D’après le rapport de juillet 2006 de la CIA, le régime sioniste dispose de 200 à  400 ogives nucléaires. 13 des 15 membres du Conseil de sécurité ont demandé, en 1987, au régime sioniste, de signer le TNP. Washington a, cependant, empêché et entravé tout agissement ou démarche censée remettre l’affaire israélienne au Conseil de sécurité. Or, les responsables américains semblent décider à  soutenir, apparemment, un Moyen-Orient dénucléarisé, pour duper l’opinion publique mondiale et se débarrasser des pressions croissantes de cette même opinion, qui les accuse de soutenir inconditionnellement le régime sioniste et qui est préoccupée, notamment, celle des pays de la région, par les arsenaux nucléaires israéliens. Et pour cela, ils n’ont pas hésité à  accuser, comme toujours, l’Iran, de refuser de coopérer avec l’AIEA, considérant ses activités nucléaires comme la source de la course aux armements dans la région. C’est, en effet, depuis la récente réunion de Genève que la Maison Blanche a lancé une nouvelle guerre des nerfs pour faire croire au monde que les activités nucléaires iraniennes sont menaçantes. Mais, en fait, elle ne cherche qu’à  justifier les arsenaux atomiques du régime sioniste et à  focaliser l’attention de l’opinion publique mondiale sur l’Iran. Leurs efforts seront, cependant, comme toujours, voués à  l’échec, car la Communauté mondiale ne se laisse plus influencer par de tels mensonges.


Publié le 30 juillet, 2008 dans Etats-Unis, Sionisme & Israël.

Laissez un commentaire