Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Benoît XVI appelle à  l’unité des religions contre le terrorisme

Benoît XVI appelle à  l’unité des religions contre le terrorisme

© Lexpress.fr

Le pape Benoît XVI appelle toutes les religions à  s’unir contre le terrorisme et pour un règlement pacifique des conflits.

« Dans un monde menacé par de sinistres et aveugles formes de violence, la voix unie des hommes de foi exhorte les nations et les communautés à  régler les conflits par des moyens pacifiques et dans le souci de la dignité humaine », a-t-il dit lors d’une rencontre avec les représentants des communautés juive et musulmane d’Australie.

Le pape, qui se trouve à  Sydney pour les Journées mondiales de la jeunesse, a ajouté que l’Eglise catholique était ouverte aux enseignements et à  « l’expérience spirituelle » des autres religions, une phrase qui s’inscrit dans le contexte des ouvertures du Vatican en faveur d’une amélioration de ses relations avec l’islam.

Les rapports entre les deux religions se sont nettement dégradés en 2006 après un discours prononcé par Benoît XVI à  l’université allemande de Ratisbonne, que de nombreux musulmans avaient interprété comme une présentation de l’islam en religion violente.

Des musulmans du monde entier avaient manifesté pour dénoncer ce discours, et le pape avait tenté d’en dissiper les conséquences lors d’une visite ultérieure à  la Mosquée bleue d’Istanbul, ou il avait prié en direction de La Mecque.

Une fois la polémique retombée, 138 dignitaires musulmans avaient écrit au pape pour souligner que « la survie du monde lui-même » pourrait dépendre d’un dialogue entre les deux religions. En mars, ce dialogue s’est formalisé au sein d’un « Forum catholique-musulman » réunissant 24 dignitaires des deux religions.

En Australie, les tensions existant entre le christianisme et l’islam ont dégénéré fin 2005 avec des agressions au faciès près des plages de Sydney, ou des habitants de type moyen-oriental ont été passés à  tabac.

Fin 2007, un projet de construction d’une école musulmane près de Sydney s’est heurté à  la mobilisation de milliers d’opposants et a finalement été abandonné. Au plus fort de la contestation, deux têtes de porc, animal sacrilège aux yeux des musulmans, avaient été enfoncées au bout de pics plantés sur le site prévu pour construire l’école.

A son auditoire australien, Benoît XVI a affirmé que la religion était un vecteur d’unité, et non de division. La religion, a-t-il dit, peut permettre à  des gens d’origines différentes de « vivre dans la générosité, de forger des liens d’amitié avec leur entourage ».

« Les relations humaines dans leur essence ne peuvent pas être définies en termes de pouvoir, de domination et d’intérêt particulier, au contraire, elles reflètent et perfectionnent l’inclination naturelle de l’homme à  vivre en communion et en accord avec autrui », a-t-il dit.

Version française Henri-Pierre André


Publié le 18 juillet, 2008 dans Terrorisme, Vatican.

Laissez un commentaire