Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Benoît XVI exhorte la jeunesse à  protéger l’environnement

Benoît XVI exhorte la jeunesse à  protéger l’environnement

© Reuters

benoit xvi aborigene
LE PAPE SALUE LES EXCUSES « COURAGEUSES » FAITES AUX ABORIGàƒË†NES

Notez le contraste entre l’aborigène avec sa peau de bête et ses peintures de guerre et notre bon vieux pape en robe pourpre et écarlate avec une grosse bague mafieuse en or plaqué.

Très bonne photo.

SYDNEY (Reuters) – Le pape Benoît XVI appelle les générations futures à  protéger une planète qui porte des « plaies » inquiétantes sur sa surface, telles que l’érosion, la déforestation, le gaspillage des ressources minérales ou encore la montée du niveau des océans.

S’adressant devant plus de 150.000 fidèles réunis à  Sydney, en Australie, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le souverain pontife a exhorté la foule à  protéger l’environnement, une question d’une « importance vitale pour l’humanité », selon lui.

Déterminé à  délivrer un message d’espoir à  la jeunesse, le chef de l’Eglise catholique a confié les sentiments qu’il avait éprouvé au cours de son voyage en avion depuis Rome.

Benoît XVI a ainsi évoqué « le miroitement de la Méditerranée, la magnificence du désert nord-africain, la forêt luxuriante d’Asie » et l’immensité de l’océan Pacifique.

« C’est comme si nous capturions de rapides images sur l’histoire de la création racontée dans la Genèse: la lumière et les ténèbres, le soleil et la lune, les eaux, la terre et les créatures vivantes. Tout cela est ‘bon’ aux yeux de Dieu », a dit le pape devant ses fidèles.

« Mais que découvrons-nous ? Peut-être à  contrecoeur arrivons-nous à  admettre que des plaies marquent aussi la surface de la terre: l’érosion, la déforestation, le gaspillage des ressources minérales et marines et ce, pour alimenter un besoin de consommation insatiable », a-t-il poursuivi.

Quelques heures avant le lancement officiel des JMJ, le pape a prononcé un discours aussi empreint de détermination face au Premier ministre australien Kevin Rudd, félicitant au passage ce dernier pour l’adoption la veille par son gouvernement d’un plan Climat destiné à  réduire les émissions de CO2.

« Le prodige de la Création divine, a-t-il dit, nous rappelle la nécessité de protéger l’environnement et d’exercer une gestion responsable des biens de la Terre. »

« EXEMPLE DE RECONCILIATION »

« Il est nécessaire de réfléchir à  quelle sorte de monde nous souhaitons léguer aux générations futures », a-t-il ajouté, encourageant chacun à  adopter au quotidien des comportements plus écologiques.

Toujours au chapitre des louanges, Benoît XVI a félicité le gouvernement australien pour son initiative prise il y a quelques semaines vis-à -vis des Aborigènes, estimant qu’il s’agissait d’un acte audacieux devant inspirer le reste du monde.

« Grâce à  la courageuse décision du gouvernement australien de reconnaître les injustices commises par le passé contre les peuples indigènes, des mesures concrètes sont en cours pour parvenir à  une réconciliation fondée sur le respect mutuel », a-t-il affirmé devant la jeunesse catholique, venue de 179 pays différents.

« Cet exemple de réconciliation donne espoir aux peuples du monde entier qui attendent de voir leurs droits affirmés et leur contribution à  la société reconnue », a-t-il poursuivi.

Rudd a présenté en février dernier des excuses officielles de l’Etat à  la communauté aborigène.

Les 460.000 membres de cette communauté, qui représentent 2% de la population australienne, ont une espérance de vie de 17 ans inférieure à  la moyenne nationale. Ils sont aussi les plus exposés au chômage, à  la violence conjugale ou à  la consommation de substances illicites.

L’héritage de la communauté aborigène, établie en Australie depuis 40.000 ans, constitue « une part essentielle du paysage culturel de l’Australie moderne », a souligné le pape.

Accueilli à  son arrivée dans la baie de Sydney par des danses aborigènes, le pape a dit combien il était fier de se trouver en Australie, face à  son héritage.

« Je suis profondément touché de marcher sur votre terre, tout en sachant les souffrances et les injustices qu’elle a connues », a-t-il lancé à  ses hôtes.

Création de son prédécesseur sur le trône de Saint-Pierre, Jean Paul II, les JMJ sont censées insuffler de la jeunesse à  l’Eglise catholique et délivrer un message d’espoir aux générations futures.

Version française Henri-Pierre André et Olivier Guillemain


Publié le 17 juillet, 2008 dans Vatican.

Laissez un commentaire