Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Polémique après « l’initiation sauvage » d’une femme au Grand Orient de France

Polémique après « l’initiation sauvage » d’une femme au Grand Orient de France

© Les Quotidiennes

Une femme dans la première obédience de la franc-maçonnerie française? Ce n’est pas du goùt de tout le monde. Un homme devra s’expliquer devant la justice maçonnique.

grand orient

Le débat sur la place des femmes dans la franc-maçonnerie est relancé. Il y a un peu plus d’un mois, un homme a initié une femme au Grand Orient de France, première obédience de la franc-maçonnerie dans l’hexagone. Une obédience qui compte 50’000 membres, et qui refuse à  ce jour la présence des femmes.

Dominique Pete, l’homme qui s’est permis d’organiser le rituel est franc-maçon depuis une vingtaine d’années, psychiatre de profession, et assume pleinement son acte. 250 frères ont d’ailleurs assisté à  la cérémonie, qui était prévue de longue date.

Mais d’autres maçons ne partagent pas cette volonté d’ouvrir leurs rangs aux femmes, malgré les valeurs prônées par l’obédience du Grand Orient de France: « liberté, fraternité, égalité ». Et Dominique Pete fait l’objet d’une procédure disciplinaire pour avoir cautionné l’initiation d’une femme.

Le site Rue89, qui fait état de cette polémique, annonce que l’accusé passera en justice maçonnique le 5 juillet prochain. Il a auparavant refusé de démissionner et d’écrire une lettre d’excuse, se décrivant comme un ancien de mai 68 qui croit aux « minorités agissantes ».

Cette initiation au Grand Orient de France est une première, et les « frères » sont divisés à  son propos. Du coup, d’autres initiations de femmes ont été révélées et font débat.

Les femmes ont leurs propres loges et ne chercheraient pas forcément la mixité non plus, explique Rue89.

Le site propose également plusieurs extraits d’une historienne. Elle rappelle que la franc-maçonnerie française a commencé très tôt à  accueillir des femmes dans les loges, au XVIIIème siècle, et que les « franc-maçons ont plutôt servi la cause féministe il y a quarante ans. »


Publié le 16 juillet, 2008 dans Franc Maçonnerie.

Laissez un commentaire