Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Nicolas Sarkozy devrait-il faire revoter les Français ?

Nicolas Sarkozy devrait-il faire revoter les Français ?

© Solidarité & Progrès

Communiqué de Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès

Paris, le 16 juillet 2008 – C’est devant quelque 235 députés UMP réunis à  l’Elysée que Nicolas Sarkozy a annoncé que « les Irlandais devront revoter ». Cette déclaration appelle de ma part deux commentaires :

– Il est scandaleux qu’un président de l’Union européenne en exercice, qui doit se rendre le 21 juillet à  Dublin, réserve une telle annonce aux députés de son parti, en France. Il est vrai que M. Sarkozy avait déjà  réservé aux députés britanniques, lors de son voyage à  Londres, un message – l’envoi de soldats français en Afghanistan – qui aurait dù être d’abord communiqué officiellement à  notre Parlement. « Servir selon son bon plaisir » et non selon les principes du droit ou de la diplomatie est ce que l’on peut appeler en politique une mauvaise habitude.

– Si doute il y a sur un vote, tel qu’il amène à  faire revoter, il convient d’être cohérent. Il y a ainsi en Europe un pays où le Président de la République a été élu avec le même pourcentage de voix que le « non » irlandais – 53% – et qui n’obtient actuellement qu’à  peine plus qu’un tiers d’opinions favorables. Ne serait-ce pas une raison, aussi bonne que celle que l’on tente d’imposer aux Irlandais, de faire revoter ? Ou alors, comme un dirigeant de la République démocratique allemande l’exprimait en son temps, si le peuple pense ou vote mal, ne faudrait-il pas changer de peuple ?


Publicité
Publié le 16 juillet, 2008 dans Europe & UE.

Laissez un commentaire