Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Grande-Bretagne et l’euro

L’Europe est-elle la nouvelle Venise du monde globalisé ?

© Courrier International, Zeit

L’ancien ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, se demande si « l’Europe connaîtra un destin similaire à  celui qu’a connu autrefois la République de Venise » : « Un passé prestigieux, une attraction touristique mondiale, mais sans avenir ? … Année après année, le centre du développement mondial se déplace toujours plus d’Ouest en Est et la vitesse de développement des pouvoirs émergents en Asie de l’Est et du Sud domine la répartition future du pouvoir et de la richesse. ? La découverte de l’Amérique a déplacé autrefois le centre politico-économique de la Méditerranée vers l’Atlantique. Cela a marqué le déclin de Venise. ? C’est pourquoi les Européens devraient ? opposer à  la crise du pouvoir dirigeant occidental des Etats-Unis un renouveau européen afin d’empêcher un déclin de l’Ouest dans son ensemble. ? Mais la question de l’avenir de l’UE va se jouer en Irlande ce mois-ci. Un référendum va avoir lieu sur le traité de Lisbonne dans ce pays. Si le non l’emporte, ce qui à  l’heure actuelle reste tout à  fait possible, le traité de Lisbonne serait un échec comme l’a été auparavant le traité de la constitution européenne. ? Il faudrait alors dire adieu pour longtemps à  une Union forte. Si, en revanche, la majorité des Irlandais approuve le traité de Lisbonne, l’Europe pourra sans tarder s’atteler à  la construction de son avenir et devenir sujet et non plus objet du nouvel ordre mondial naissant. »


Publié le 27 juin, 2008 dans Europe & UE.

Laissez un commentaire