Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Fonctions Cerveaux Gauche et Droit

Important, connaître ses cerveaux

Addendum 26 mai 2015 – D’où viennent les gauchers et pourquoi ne représentent-ils (et n’ont-ils toujours représenté) que 10% de la population ? Cela a-t-il un sens d’un point de vue évolutionniste ? Restez curieux, et prenez le temps d’e-penser.

———

Source: Je vais bien mieux

hemisphere gauche et droit

On m’a toujours dit que le côté émotionnel de l’homme réside dans l’hémisphère droit, alors que le côté robotique est dans l’hémisphère gauche. Et si vous retirez les deux hémisphères à  la main vous trouverez un troisième cerveau au centre des deux. La communauté scientifique appelle ce troisième cerveau le cerveau reptilien. C’est ce troisième cerveau qui s’occupe de la respiration si vous ne le saviez pas.

Aussi, vous devez savoir que l’hémisphère droit dirige toute la partie gauche du corps, par exemple si vous êtes gauchers vous utilisez votre hémisphère droit. Quand votre oeil droit bouge, c’est votre hémisphère gauche qui s’en occupe. Le coeur appartient au cerveau droit.

Faites de la méditation et comprenez tout cela pour être au delà  de l’influence de nos cerveaux, il faut en être aux commandes, il faut allé plus loin dans la spiritualité.

cerveau

Il est dominant et droitier

Source: Cerveau Droit

C’est celui que l’on connaît le mieux. Chez 90 % des humains, l’hémisphère gauche, est plus développé que l’hémisphère droit . Il est aussi appelé hémisphère dominant. C’est lui qui donne, chez l’homme, la prééminence à  la main droite en particulier et au côté droit en général. Chez les animaux il y a autant de gauchers que de droitiers.

Il parle

La grande spécificité fonctionnelle de l’hémisphère gauche humain, c’est la parole. L’hémisphère droit n’a pas d’accès direct à  cette fonction. Cette différence fondamentale va entraîner toute une série de différenciations plus profondes.

L’hémisphère gauche traduit les perceptions en représentations logiques, sémantiques et phonétiques. Il met en mots ce que nous ressentons et privilégie la communication verbale. Les mots qu’il utilise sont le fruit d’une convention. Dans un même groupe culturel chacun donne le même sens à  un mot. Les mots ont perdu le rapport direct avec les objets qu’ils désignent, on dit que le langage de l’hémisphère gauche est digital, par opposition au langage de l’hémisphère droit qui, lui, est de type analogique, qui procède par ressemblance, par images.

Il crée la conscience

Tandis que l’hémisphère droit, nous le verrons, perçoit le monde en données brutes, l’hémisphère gauche traduit ces perceptions en données sémantiques et phonétiques, autrement dit en mot, en concepts, en langage. Pour qu’une perception devienne consciente il semble bien nécessaire qu’elle soit mise en mot par l’hémisphère gauche. C’est la succession des discours sur nos perceptions ainsi que les réponses que nous y apportons qui fait émerger la conscience individuelle. Sans les mots pour le dire, les perceptions, bien que présentes demeurent inconscientes. L’hémisphère gauche va, ensuite, organiser en un discours cohérent l’ensemble des perceptions conscientes d’où va émerger le sentiment d’identité individuelle.

Il analyse

L’hémisphère gauche est fondamentalement logique et analytique. Il est compétent sur tout le domaine du langage, de la pensée, de la parole, de la lecture, de l’écriture, de l’arithmétique, du calcul. Il est capable d’analyses très poussées, très abstraites, sans références au concret. L’arbre peut tout à  fait lui cacher la forêt.

Il invente le temps

La notion de temps telle que nous la connaissons, le temps de l’horloge, qui se divise en minutes et secondes, est une création de l’hémisphère gauche. L’hémisphère droit vit le temps d’une façon toute différente : le temps passé avec sa bien aimée passe très vite, tandis que le même temps passé à  attendre le bus quand on est en retard est terriblement long.

Il est très rapide, mais peu patient

L’hémisphère gauche est très peu patient, il supporte mal les tâches répétitives, dans l’apprentissage il met en oeuvre des stratégies déductives et logiques en association avec des concepts qu’il connaît déjà , il utilise la mémoire déclarative qui est très rapide mais aussi beaucoup plus volatile que celle de l’hémisphère droit. Ce dernier apprend et corrige ses erreurs par essais successifs, sa mémoire met en oeuvre les perceptions du corps, elle est affective et motrice et ne s’appuie pas sur des concepts. L’apprentissage de l’hémisphère droit est lent, mais il est durable. Lorsque l’on a appris à  faire du vélo, par exemple, c’est pour la vie. On considère souvent que l’hémisphère droit est très patient mais, à  vrai dire, il serait plus exact de dire qu’une action qui mobilise le cerveau droit, comme le dessin ou la musique, par exemple, fait perdre tout simplement la notion du temps.

Il pense en séquences ordonnées

Enfin, et il s’agit là  d’une donnée essentielle de son fonctionnement, l’hémisphère gauche procède par séquences ordonnées, par itérations, c’est-à -dire qu’il envisage les choses les unes après les autres en commençant par la première, en suivant par la seconde et ainsi de suite. L’hémisphère droit, lui, procède toujours de façon globale.

Il explique le monde par la raison

C’est l’émergence de la domination et de la formidable puissance d’abstraction de l’hémisphère gauche qui sont à  l’origine de la naissance de notre civilisation par le choix d’expliquer le monde et de le maîtriser avec le regard de la raison. La science moderne a pu voir le jour grâce aux exceptionnelles performances logiques et analytiques de l’hémisphère gauche et sa capacité à  communiquer par le langage.

Il crée l’ordinateur à  son image

L’ordinateur est typiquement une invention du cerveau gauche, c’est la mise à  jour du fonctionnement du cerveau humain vu du point de vue de l’hémisphère gauche dans les années soixante. Aujourd’hui, les sciences cognitives ont beaucoup évolué par rapport à  ce point de vue. Elles considèrent en effet que le cerveau ne peut être comparé à  un ordinateur, tel que nous le connaissons, car il ne fonctionne pas à  partir d’un programme préétabli, ni dans un environnement fixe. Aujourd’hui les sciences cognitives pensent que c’est par l’interaction avec l’environnement dans l’apprentissage et la formation que chaque cerveau fait émerger ses propres règles de fonctionnement. Chaque individu invente sa propre façon de penser, sa façon de voir le monde et donc de le créer. Nous n’avons pas de programme ou de logiciel pré installés . Chacun de nous développe, au cours de l’apprentissage, son propre logiciel. Un logiciel qui est mis à  jour en permanence par l’expérience, ce qu’aujourd’hui aucun ordinateur ne sait encore faire. Si chacun possède dans son hémisphère gauche les aires de la paroles et de la compréhension du langage, ainsi sans doute que des aires plus fines et spécialisées dans la lecture et l’écriture, ou encore dans la reconnaissance des noms propres, nous ne sommes pas deux à  les utiliser de la même façon. La grande révolution de la recherche en Intelligence artificielle aujourd’hui consiste à  élaborer des machines capables d’apprendre et de se transformer par cet apprentissage ! Ce sera sans doute là  un des sommets de l’exercice de l’hémisphère gauche car pour en arriver là  il est indispensable de comprendre comment l’homme apprend et pour cela il est indispensable de comprendre comment fonctionne l’hémisphère droit.

… et les gauchers ?

La domination de l’hémisphère gauche s’est accompagnée, chez l’homme, de la prééminence à  la main droite en particulier et du côté droit en général. Tandis que chez les animaux il y a autant de gauchers que de droitiers, les humains sont droitiers à  90%. Parmi les 10% restants, qui donne la prééminence à  la main gauche, on sait aujourd’hui que 70% ont, malgré tout, les aires du langage dans l’hémisphère gauche, comme les droitiers, et que seulement 30% d’entre eux parlent avec l’hémisphère droit. Dans certains cas de lésion de l’hémisphère gauche des enfants ont pu apprendre à  parler, en utilisant les aires symétriques du langage de l’hémisphère droit. Certains commissurotomisés, observés par Sperry, ont appris à  parler avec l’hémisphère droit, mais dans tous ces cas la parole n’est jamais comparable à  celle produite par l’hémisphère gauche. Dans 60 % des cas les gauchers sont des hommes. On trouve beaucoup de gauchers chez les artistes, les sportifs, les grands mathématiciens, dans la classe politique et chez les musiciens. Tous ces métiers requièrent un engagement physique important, une faculté de vision d’ensemble, une capacité de synthèse, des qualités créatives et sensibles, domaines où excelle l’hémisphère droit.


Publicité
Publié le 27 juin, 2008 dans Psychologie, Spiritualité.

Laissez un commentaire