Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Est-ce que la France est devenue le meilleur allié des Etats-Unis?

Est-ce que la France est devenue le meilleur allié des Etats-Unis?

© IRIB

bush

Dans sa dernière tournée en France, le Président américain, George W Bush était le messager de la nouvelle Union de deux bords de l’Atlantique. Les experts politiques estiment que la visite de Bush à  Paris dans sa dernière tournée en Europe vise à  renforcer les relations Paris-Washington.
Dans son rapport, le quotidien londonien « Times » souligne qu’à  en croire les politologues, les relations Paris-Washington n’ont pas été jusqu’à  présent si solides. Même, certains experts affirment que le niveau des rapports France-Amérique est plus proche
des relations Washington-Londres. Dans sa dernière visite en Grande-Bretagne, il était seul un soir en Grande-Bretagne, alors que son séjour en France a duré deux jours. Mais, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, mis sous pression intérieure, tente de s’éloigner de la rhétorique bushienne. Au contraire, le président français, Nicolas Sarkozy, déploie tous ses efforts pour se rapprocher des Etats-Unis. En ce qui le Président de la République, un diplomate américain a déclaré que Sarkozy a joué le rôle d’intermédiaire entre les deux bords de l’Atlantique. Laura Bush, épouse du président américain, a déclaré aux journalistes à  bord de l’avion exclusif de la présidence US qu’elle faisait l’éloge de Sarkozy pour ses sentiments chaleureux envers les Etats-Unis.  » Dans la dernière conférence des donateurs pour l’Afghanistan, en comparaison avec Paris, Londres avait alloué plus d’argents à  la reconstruction de l’Afghanistan. Alors que le Président français fait un grand tapage sur ses soutiens aux sanctions américaine contre l’Iran concernant son affaire du nucléaire, la Grande-Bretagne parle d’une manière préventive de ses appuis des sanctions, imposées par l’Amérique contre la RII. Pendant l’histoire, les relations France-Amérique ont été agitées, mais ce qui est entretemps important, c’est que Sarkozy est aujourd’hui un dirigeant européen partisan de Bush. Quoiqu’il sache que ses soutiens à  l’administration Bush étaient à  l’origine de son impopularité parmi les Français, il continue ses appuis à  la Maison Blanche.
 » Sarkozy a pris une position tout à  fait différente de celle de son prédécesseur, Chirac, envers les Etats-Unis ». Durant son mandat présidentiel, Chirac était contre une invasion militaire en Irak et parlait explicitement de son opposition farouche à  Washington. « Aujourd’hui, les litiges entre la France et les Etats-Unis ont pris fin et il y a des relations chaleureuses entre Paris et Washington », a fait savoir l’un des conseillers actuels de l’Elysée. L’écossais Brown qui avait des relations fragiles avec les responsables d’autres pays européens et ne participent pas ou arrivent trop tôt aux réunions internationales. En même temps, Sarkozy a tenté de se rapprocher de plus en plus de l’Europe, pour qu’il puisse être par l’entremise entre les deux côtés de l’Atlantique. Le président Sarkozy a l’intention de renforcer les relations avec l’outre-Atlantique tant que Bush n’a pas quitté le pouvoir. Un responsable du ministère français des Affaires étrangères a souligné que Paris était un pont de communication entre l’Amérique et l’Europe. Tout porte à  croire que Sarkozy a l’intention de continuer ses relations très étroites avec Bush même après qu’il a dit adieu au pouvoir.
De son côté, le patron de la diplomatie française, Bernard Kouchner déclare que les élections présidentielles en Amérique rendraient le terrain propice aux relations plus durables Paris-Washington, relations tellement amicales que la Maison Blanche compte le Président de la République au nombre de ses alliés-clé dans le Vieux Continent.


Publié le 22 juin, 2008 dans Etats-Unis, France.

Laissez un commentaire