Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La fumée bientôt traquée à  domicile

La fumée bientôt traquée à  domicile

© Liberation.fr

Logement . L’Assemblée rend obligatoire l’installation de détecteurs, à  la charge des locataires.

Les détecteurs de fumée vont être rendus obligatoires dans les maisons comme dans les appartements. Mais les occupants des logements vont disposer d’une période de cinq ans pour se mettre en règle. Cette proposition de loi a en effet été adoptée hier en seconde lecture par l’Assemblée. Les débats ont montré un consensus : l’UMP a voté pour, le PS s’est abstenu. Il faut dire que les incendies domestiques font près de 500 morts chaque année en France.

En revanche un clivage droite-gauche est apparu sur la question de la prise en charge du coùt de l’appareil. Le texte sorti de l’Assemblée nationale stipule que c’est l’occupant du logement qui sera tenu d’installer le détecteur de fumée. Ce qui veut dire que les locataires devront payer pour leur installation. Cela «pose un réel problème pour les locataires modestes», a pointé la gauche. Un argument que relativise le député UMP du Territoire-de-Belfort Damien Meslot, co-auteur de la proposition de loi avec Pierre Morange (UMP, Yvelines). «Un détecteur de fumée coùte en moyenne 15 euros et ne nécessite pas de frais d’installation. àƒ”¡a se fixe au plafond avec deux vis», fait valoir le député .

Mais, selon nos informations, l’USH (Union sociale pour l’habitat) qui regroupe les organismes de HLM (4 millions de logements) comme l’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) qui représente les bailleurs privés (5 millions de logements) ont fait pression pour que la charge des détecteurs incombe à  leurs locataires. Le Sénat, qui doit examiner le texte en deuxième lecture, pourrait adopter une version plus équitable.

Publié le 18 juin, 2008 dans Politique & Loi.

Laissez un commentaire