Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

USA – L’ordre du jour de la session secrète de la Chambre des représentants du 13 mars 2008

USA – L’ordre du jour de la session secrète de la Chambre des représentants du 13 mars 2008

© Alter Info, Godlike Productions

Je crois que vous pourriez être intéressé d’apprendre ce que nos « seigneurs et maîtres » sont en train de nous concocter…

Publié sur Godlike Productions

Le 13 mars 2008, une rare session « à  huis clos » s’est tenue à  la Chambre des représentants des États-Unis. C’était seulement la quatrième fois [NDT : En réalité il s’agissait plutôt de la sixième fois] dans toute l’histoire des États-Unis que la Chambre des représentants fermait ses portes pour se réunir dans à  un secret absolu. Autrement dit, ceux qui ont été élus pour représenter le peuple des États-Unis n’autorisaient pas le grand public à  connaître les raisons pour lesquels ils s’étaient réunis. Par ailleurs, l’article 9 du règlement XVII de la Chambre, interdit aux représentants de révéler l’objet des discussions. La peine encourue pour la fuite de telles informations comprend la perte de l’ancienneté, des amendes, la réprimande, le blâme, voire l’expulsion! Que s’est-il passé derrière les portes closes où chaque membre a prêté serment de garder le secret absolu, de ne jamais rien dire et de ne jamais rien révéler? Nous savons que le seul motif à  ce secret est de cacher le mal. Les médias n’ont pratiquement rien dit concernant ce conclave secret. Il a seulement été mentionné que l’un des points qui a été discuté concernait les nouvelles techniques de surveillance qui vont être utilisées par le gouvernement des États-Unis afin de surveiller tous ses citoyens.

À la suite d’une recherche minutieuse et afin d’en apprendre davantage, j’ai finalement trouvé ce que je cherchais dans un journal australien. L’histoire apparaît sur le site Web de « Australia.TO » de Brisbane en Australie. L’article nous apprend que ABC News, diffusée sur la chaîne régionale WCPO [Ville de Cincinnati dans l’état de l’Ohio, USA], a confirmé qu’il est interdit aux membres du Congrès de parler de ce qui s’est passé au cours de cette réunion secrète. Toutefois, plusieurs représentants étaient si furieux et préoccupés par l’avenir du pays qu’ils ont commencé à  laisser couler des informations. Voici quelques-unes des choses que l’on aurait laissé filtrer au sujet de cette réunion secrète:

– La discussion autour d’un effondrement imminent de l’économie américaine à  l’automne 2008;

– La faillite du gouvernement fédéral américain en Février 2009;

– La possibilité d’une guerre civile aux États-Unis comme conséquence des deux évènements précités :

– La mise en détention préventive des « citoyens rebelles » suspectés de vouloir s’opposer au gouvernement fédéral;

– La détention des citoyens arrêtés dans des camps REX 84, répartis sur tout le territoire des États-Unis :

– La possibilité de mesures de rétorsion directes contre les membres du Congrès du fait de l’effondrement des autorités fédérales;

– La mise en place de zones de sécurité pour les membres du Congrès et leurs familles;

– La fusion des États-Unis, du Canada et du Mexique [NDT : Autrement dit l’Union Nord-américaine];

– Le lancement d’une nouvelle devise, l’Améro, en lieu et place du Dollar US, du Dollar canadien et du Peso mexicain.

Évidemment, il n’existe pas de preuve documentaire de ce qui précède puisque les réunions étaient secrètes. Cependant, ces informations correspondent bien à  ce qui se passe autour de nous. […]

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Note du traducteur :

Je fais la traduction de cet article d’abord parce que ces informations ont circulé sur certains sites anglophones et surtout parce qu’aujourd’hui, des gens « très sérieux que je ne nommerai pas – mais voici un indice – qu’il est possible de lire seulement en payant 200 euros annuellement » font référence à  ces commérages dans leur dernier ouvrage. À leur décharge, je vous dirai que ces «gens sérieux » et « français » s’y réfèrent non pas parce qu’ils y croient, mais simplement pour démontrer le peu de confiance qu’une certaine partie de l’opinion publique états-unienne a envers ses institutions, ses politiciens et l’avenir de leur pays.

À vous de juger mais personnellement je ne crois absolument pas ce qui est écrit au-delà  du deuxième paragraphe c’est-à -dire que je ne crois pas que l’on ait discuté de tous ces sujets lors de cette réunion à  huis clos. Pourquoi? Parce que si jamais ces événements devaient se réaliser, ils suivront leurs cours sans qu’il n’ait pour autant été nécessaire d’en discuter préalablement au Congrès des États-Unis.

Par ailleurs, il y a une chose vraie dans cet article. Tel qu’il est dit dans le deuxième paragraphe de cet article, il est vrai que de « nouvelles techniques de surveillance vont être utilisées par le gouvernement des États-Unis afin de surveiller tous ses citoyens. » Pour ce faire, il fallait une loi. Et cette loi, est désormais une réalité. La directive présidentielle NSPD 59 intitulée « La biométrie pour l’identification et le dépistage afin d’améliorer la sécurité nationale » a été adoptée sans débat public et sans débat au Congrès (sauf peut-être secrètement le 13 mars dernier) et elle fut aussi passée sous silence par les médias. Le professeur Michel Chossudovsky a récemment publié un article sur le sujet. La traduction française de l’article de Chossudovsky s’en vient…


Laissez un commentaire