Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le complexe d’accélérateurs du CERN

Le complexe d’accélérateurs du CERN

© CERN.ch

Le complexe d’accélérateurs du CERN est composé d’un enchaînement d’accélérateurs de particules permettant d’atteindre progressivement de hautes énergies. Chaque accélérateur augmente la vitesse d’un faisceau de particules avant de l’injecter dans l’accélérateur suivant.

Le complexe compte également le décélérateur d’antiprotons, l’installation ISOLDE et alimente le projet CNGS et l’installation de test de CLIC (CTF3).

complexes du cern

Le voyage d’un proton jusqu’à  l’énergie maximale

Les protons sont produits à  partir d’atomes d’hydrogène dont on extrait les électrons. Les protons commencent leur parcours dans l’accélérateur linéaire (LINAC), puis sont injectés tour à  tour dans le Synchrotron injecteur du PS (PS Booster – PSB), le Synchrotron à  Protons (PS) et le Supersynchrotron à  protons (SPS), avant d’arriver au Grand collisionneur de hadrons (LHC). Une fois dans le LHC, les protons circuleront pendant vingt minutes avant d’atteindre l’énergie et la vitesse maximales.

Les ions de plomb pour le LHC sont produit à  partir d’une source de plomb vaporisé, avant d’être envoyés dams le LINAC3. Ils sont ensuite accélérés dans l’Anneau d’ions à  basse énergie (LEIR) et empruntent le même parcours que les protons.

Le centre de contrôle

Le Centre de contrôle du CERN comprend les salles de contrôle des huit accélérateurs du Laboratoire, du système de distribution cryogénique et de l’infrastructure technique.

Il y a 39 stations de travail pour quatre zones différentes : le Grand collisionneur de hadrons, le Supersynchrotron à  protons, le Synchrotron à  protons et l’infrastructure technique. La salle de contrôle peut accueillir jusqu’à  treize opérateurs, chacun assisté par une équipe d’experts.

Pour en savoir plus sur le parcours des particules dans le LHC : CERN FAQ–LHC the guide.


Publié le 4 juin, 2008 dans Grand collisionneur de hadrons (LHC).

Laissez un commentaire