Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

JO-2016: le CIO s’apprête à  désigner les villes finalistes

JO-2016: le CIO s’apprête à  désigner les villes finalistes

© AFP

ATHENES (AFP) – La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) s’apprête à  désigner mercredi à  Athènes les villes finalistes dans la course à  l’organisation des Jeux d’été en 2016.

Parmi les sept villes qui ont déposé leur candidature – Bakou, Chicago, Doha, Madrid, Prague, Rio de Janeiro et Tokyo – le CIO n’a pas dit s’il en choisirait quatre ou cinq pour aller au bout de la compétition.

La décision sera annoncée à  15h30 GMT.

La plupart des observateurs prédisent que Bakou et Prague ne figureront pas parmi les villes sélectionnées, alors que Chicago, Madrid, Rio de Janeiro et Tokyo devraient passer l’épreuve sans encombre. La principale inconnue réside donc dans le sort qui sera réservé à  Doha.

Agacé de voir Chicago donnée comme archi-favorite, le responsable de la candidature américaine Patrick Ryan, présent à  Athènes, a déclaré à  l’AFP qu’il n’y avait « pas de favori à  ce stade car il est encore beaucoup trop tôt ». « Ceux qui disent que l’on est en tête cherchent à  nous donner le baiser de la mort ».

A ce stade, le principal obstacle à  la candidature américaine est le fait que les Etats-Unis n’ont pas ratifié la convention de l’Unesco intégrant le nouveau Code mondial antidopage révisé, qui entrera en vigueur en janvier 2009. Si le pays ne signe pas ce texte, il ne peut prétendre accueillir les Jeux. Mais le dispositif législatif a été lancé et « une solution sera trouvée de manière imminente » à  Washington, a prédit Patrick Ryan.

Si la candidate américaine mène pour l’instant la course, c’est autant en raison de la puissance et de l’influance américaine sur le monde sportif que le résultat d’une règle tacite d’alternance entre les continents, après l’attribution des éditions 2004 et 2012 à  l’Europe (Athènes et Londres), 2008 à  l’Asie (Pékin) et 2000 à  l’Océanie (Sydney).

Mais les défenseurs de la candidature de Tokyo s’inscrivent en faux contre cette logique.

« L’Europe a eu les Jeux en 2004 et elle les aura de nouveau en 2012, soit huit ans après. Donc il n’est pas absurde que l’Asie les ait aussi deux fois à  huit ans d’intervalle, en 2008 à  Pékin et 2016 chez nous », a déclaré à  l’AFP Ichiro Kono, chef de la candidature japonaise.

Visiblement assurés d’être eux aussi dans la « short list », les Madrilènes se sont montrés confiants. « Nous sommes en juin et c’est un peu comme de passer un examen. Or nous avons fait nos devoirs et nous les avons bien faits », a commenté au cours d’une conférence de presse le secrétaire d’Etat espagnol aux Sports, Jaime Lissavetzki.

Après avoir réglé cette question des villes, les membres de la commission exécutive du CIO, réunis jusqu’à  vendredi dans un grand hôtel de la capitale grecque, examineront plusieurs autres dossiers.

Parmi ceux-ci pourraient figurer le délicat sujet de la réattribution des cinq médailles remportées par l’Américaine Marion Jones lors des jeux Olympiques de Sydney en 2000, alors qu’elle était dopée.

Le CIO pourrait aussi décider de prendre des sanctions contre l’Irak, en réponse à  un décret de Bagdad du 21 mai révoquant le Comité national olympique et le remplaçant par un nouvel organisme dirigé par le ministre irakien de la Jeunesse et des sports.

Cette décision, prise à  quelques mois des jeux Olympiques de Pékin était motivée par le fait que le comité ne disposait pas du quorum suffisant pour mener ses débats et qu’il n’avait pas organisé d’élections depuis plus de cinq ans.


Publié le 4 juin, 2008 dans Actualité.

Laissez un commentaire