Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Canada: une mère dénonce les dangers du Taser

Canada: une mère dénonce les dangers du Taser

© Le Parisien

La mère d’un voyageur polonais, mort après avoir reçu des décharges de pistolet électrique dans un aéroport canadien, a réclamé un moratoire sur les Taser.

La mère d’un voyageur polonais mort après avoir reçu des décharges de pistolet électrique dans un aéroport canadien a réclamé jeudi un moratoire sur ces armes, affirmant que sans elles son fils serait encore en vie.

«Je sais que mon fils ne serait pas mort s’il n’avait pas été touché par un Taser et je sais qu’il ne méritait pas le traitement qu’il a subi à  l’aéroport de Vancouver», a déclaré Mme Zofia Cisowski lors d’une enquête publique sur cette affaire, dans la métropole de la côte ouest canadienne. «Je vous demande que votre rapport contienne les recommandations nécessaires pour faire en sorte qu’aucune autre mère ne connaisse la même souffrance que moi», a-t-elle ajouté la voix étranglée par un sanglot.

Son avocat, Me Walter Kosteckyj, a précisé que sa cliente demandait la mise en place d’un moratoire complet sur les pistolets électriques.

Le fils de Mme Cisowski, Robert Dziekanski, 40 ans, était mort en octobre dernier après avoir reçu des décharges de Taser, lors d’une intervention de quatre policiers, alors qu’il errait depuis des heures dans l’aéoroport de Vancouver, apparemment incapable de se faire comprendre car il ne parlait que Polonais. La diffusion d’images vidéo, prises par un passager et montrant l’intervention de la police et M. Dziekanski chutant sur le sol en criant de douleur avant de s’immobiliser, avait fait le tour du monde, provoquant stupeur et indignation en Pologne et au Canada.

Me Kosteckyj a demandé que le moratoire sur les pistolets à  impulsion électriques demeure en place jusqu’à  ce que «les inquiétudes sur la sécurité de ces armes aient reçu une réponse», et que les règles concernant leur utilisation soir redéfinies.


Publié le 3 juin, 2008 dans Canada, Justice & Forces de l'ordre.

Laissez un commentaire