Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Haut-débit : la France dépasse les 16,2 millions d’abonnés

Haut-débit : la France dépasse les 16,2 millions d’abonnés

© Par Nil Sanyas PCINpact – Lundi 2 juin

france haut debis

L’ARCEP a récemment publié son bilan du premier trimestre en France. Les résultats n’ont rien de surprenant pour qui suit ce type d’actualité. Avec 16,225 millions d’abonnés, l’Hexagone continue sa marche en avant, signant en à  peine trois mois 674 000 internautes supplémentaires (+4,3 %), et 2,55 millions en un an (+19 %). Des croissances en léger recul, comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous.

Dans le détail, le dégroupage ne cesse de s’accroître, avec 5,521 millions de lignes dégroupées, dont 4,012 millions totalement (+388 000), tandis que les dégroupés partiellement ont régressé de 54 000 lors du dernier trimestre. Le nombre de Français ayant résilié leur abonnement téléphonique France Télécom a pour sa part grimpé de près de 500 000, pour atteindre 5,128 millions.

Selon l’Autorité, « au 31 mars 2008, 3190 répartiteurs étaient ainsi raccordés par les opérateurs alternatifs, couvrant 69,7% de la population ». L’ARCEP rappelle par ailleurs que France Télécom a depuis peu réduit ses tarifs de prestations connexes de dégroupage auprès des FAI alternatifs (Free, Neuf Cegetel, Alice, etc.). Cela devrait notamment avoir des conséquences positives sur les petits répartiteurs, « ce qui améliore les conditions économiques pour la poursuite de l’extension géographique du dégroupage au cours des prochains trimestres » conclut l’Autorité.

Enfin, voici la fameuse carte permettant de visualiser d’un coup d’œil les zones les plus dégroupées du territoire, toujours au 31 mars 2008. Certains départements, voire certaines régions, sont donc particulièrement avancés par rapport à  d’autres. On pense notamment aux Pyrénées-Atlantiques, à  la Manche, à  l’Alsace, à  la Moselle, à  l’àƒÅ½le-de-France, au Loiret et au Nord. Sans compter les côtes.


Publicité
Publié le 2 juin, 2008 dans Internet.

Laissez un commentaire