Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les États-Unis reconnaissent avoir violé l’espace aérien du Venezuela

Les États-Unis reconnaissent avoir violé l’espace aérien du Venezuela

© Ahora.co.uk

Les États-Unis ont reconnu officiellement qu’un avion de l’US Navy a violé l’espace aérien du Venezuela. Les ministres vénézuéliens des Affaires étrangères et de la Défense avaient dénoncé ce lundi cette violation de l’espace aérien vénézuélien à  la hauteur des îles Orchila et Aves.

Un communiqué de la Force inter-agences des États-Unis affirme qu’un « appareil S-3 Viking états-unien qui participait à  une opération antidrogue a perdu ses points de repère de navigation, ce qui l’a conduit à  voler dans l’espace aérien vénézuélien ».

Selon le commandant Jeffrey Gordon, porte-parole du Pentagone, l’appareil en question aurait « eu des problèmes » alors qu’il se trouvait en mission dans l’espace aérien international, à  proximité de Curaçao.

Le commandant Gordon a dit que les autorités aériennes du Venezuela avaient contacté par radio l’équipage de l’appareil militaire US pour lui faire savoir qu’il se trouvait dans l’espace aérien vénézuélien.

« Notre équipage a répondu rapidement en fournissant des informations, y compris le fait qu’il s’agissait d’un avion de l’US Navy, son code de vol, qu’il volait dans l’espace aérien international dans le cadre d’une mission qui avait commencé à  Curaçao et qu’une erreur de navigation avait eu lieu », a déclaré le commandant Gordon.

Les ministres vénézuéliens de la Défense, Gustavo Rangel, et des Affaires étrangères, Nicolas Maduro, avaient dénoncé lundi cette violation de l’espace aérien de leur pays.

Au cours de cette dénonciation, le ministre vénézuélien de la Défense avait rappelé que « l’espace aérien au-dessus de l’île de La Orchila est interdit à  tout appareil, civil ou militaire, et cela est signalé sur toutes les cartes de navigation aérienne ».

Après avoir fourni à  la presse le contenu du dialogue entre l’équipage de l’avion de l’US Navy et la tour de contrôle de l’aéroport vénézuélien de Maiquetia, le ministre vénézuélien de la Défense avait déclaré : « A la fin de la conversation, le pilote dit qu’il n’était pas conscient de sa position, mais nous croyons que ce n’est pas le cas ».

« Nous estimons qu’il s’agissait d’une action consciente de la part de l’US Navy et que c’est en fait un autre maillon dans la chaîne de provocations contre notre pays », avait-il souligné.

Samedi dernier, une force militaire colombienne composée de 60 soldats armés avait pénétré illégalement dans l’Etat vénézuélien d’Apure, dans le sud-ouest du Venezuela.


Publié le 22 mai, 2008 dans Monde.

Laissez un commentaire