Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Et tout ça, ça fait d’excellents Français…

Et tout ça, ça fait d’excellents Français…

Source: Blog Libération, article en entier

(…) L’approche clairement idéologique et recentrée sur l’histoire nationale adoptée par les concepteurs anonymes des nouveaux programmes apparaît nettement dans les choix effectués pour l’étude du « monde depuis 1914 » en classe de Troisième.
Dans les programmes encore en vigueur, une place était faite à  la crise des années 1930 pour expliquer la montée des fascismes et comprendre les différentes réponses à  la crise. L’étude comparée de l’Allemagne nazie et du Front populaire permettaient d’introduire une réflexion sur les causes, les enjeux, les positionnements politiques en fonction des spécificités nationales. Bref, on pouvait, bon an mal an et malgré l’absence regrettable dans les programmes de l’Italie fasciste et de la guerre d’Espagne, essayer de faire de l’Histoire.

Dans les futurs nouveaux programmes, les crises de l’entre-deux-guerres et l’opposition fondamentale fascistes/antifascistes ne sont plus évoquées. Les élèves étudieront donc uniquement «les régimes totalitaires dans les années 1930», c’est-à -dire les méchants communistes et les méchants nazis. On se contente d’un petit Furet ultra vulgarisé !

Puisque tout est dans tout et que tout se vaut, les oppositions politiques, idéologiques, sociales n’existent plus. Le communisme, dont l’ignorance – quoiqu’on en pense sur le fond – interdit toute compréhension du XXème siècle, est résumé à  la «grande terreur stalinienne».

Résultat : la résistance en France n’est plus que gaulliste et la guerre froide se résume à  l’opposition en soi, hors contexte et enjeux, des Etats-Unis et de l’URSS. …


Publicité
Publié le 22 mai, 2008 dans Education.

Laissez un commentaire