Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

ATT est-il un franc-maçon?

ATT est-il un franc-maçon?

© LeMali.fr

L’hebdomadaire français, L’Express dans sa livraison du 17 avril dernier a consacré une enquête sur les chefs d’Etat africains convertis à  la franc-maçonnerie. Sur la douzaine concernée, quatre seraient des « frères au grand jour », deux des « demi-frères », c’est-à -dire ceux qui auraient été approchés et envisagent de franchir le pas et les six derniers des « frères de l’ombre » qui ne confirment pas, sinon nient toute appartenance à  une quelconque obédience. Le président malien ferait partie de cette dernière catégorie et à  en croire certaines sources généralement bien informées, l’homme aurait été sensibilisé par un pasteur malien bien introduit dans la classe politique française et les milieux d’affaires des palais africains, notamment au Congo Brazzaville et en République centrafricaine dont les dirigeants, Denis Sassou-Nguesso et François Bozizé ne cachent point leur obédience.

Novembre 2007, le Grand Orient de France, dans le prolongement logique de sa vaste campagne de communication pour sortir de la crise, identitaire et intellectuelle, dans laquelle elle est plongée depuis un certain temps, organisait une conférence de presse sur le thème « Que peut faire le GODF pour l’Afrique ». En début d’année, l’obédience qualifiée de « frères de lumière », pour avoir connu et être animée par de grands intellectuels français, recevait lors d’un petit déjeuner de presse des journalistes africains à  Paris. Cette grande première, a eu lieu au siège de la confrérie maçonnique. Le Grand Maître en chair du Grand Orient de France, Jean Philippe QUILLARDET voulait entretenir les journalistes du continent sur le thème des « Echanges entre le Grand Orient de France et l’Afrique ».

att

De nombreuses loges de cette mouvance maçonnique existent en Afrique. Au Sénégal où la toute première loge a été créée à  Saint-Louis depuis… 1781, au Togo, en Côte d’ivoire, au Cameroun…, ces « frères » travaillent dans l’ombre des pouvoirs. Et leur chef Jean Philippe QUILLARDET s’en félicite en s’applaudissant presque. « Si la maçonnerie, s’insère à  être instrumentalisée pour des raisons politiques de conservation, de conquête de ou maintien d’un pouvoir, qui lui ne serait pas dans le cadre des valeurs que nous défendons, alors la maçonnerie ne serait pas la maçonnerie. » Le grand Maître en chair confesse ne s’approcher cependant que de régimes respectueux des Droits imprescriptibles de l’Homme, de la démocratie et tout le tralala.

On sait aujourd’hui qu’au moins 2 à  3 ministres de la coopération des différents gouvernements français étaient francs-maçons ou affiliés à  une des trois loges qui existent en France. Le socialiste Christian Nucci, du GO, et le gaulliste Jacques Godfrain, de la GLNF ainsi que Michel Roussin, ministre de la coopération du gouvernement Balladur, qui aurait un « profil franc-maçon ». La franc-maçonnerie est un réseau gigantesque de relations et d’entraide entre les frères membres qui doivent se soutenir mutuellement. Cet esprit de fraternité, poussé à  l’extrême sur le continent africain dérive souvent sur des prises de position inconséquentes et dramatiques.

O. Bakel

Kunnafoni n°28 du mois de mai 2008


Publié le 18 mai, 2008 dans Franc Maçonnerie.

Laissez un commentaire