Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des centaines de milliers de crapauds ont fui avant le séisme en Chine

Les crapauds ont évités la catastrophe, mais pas les Chinois

© AFP

PEKIN (AFP) – Des centaines de milliers de crapauds ont fui une ville proche de l’épicentre, plusieurs jours avant le séisme survenu lundi dans le sud-ouest de la Chine, ont rapporté les médias chinois.

La migration anormale de ces batraciens, qui ont brusquement envahi les rues de Mianyang en fin de semaine dernière, a suscité des commentaires enthousiastes de bloggeurs convaincus qu’il s’agissait d’un signe annonciateur du séisme.

Mais un expert interrogé jeudi par l’agence Chine Nouvelle a douché leurs espoirs.

« Il existe de multiples raisons pour expliquer une anomalie chez des animaux et dans les eaux souterraines. Un séisme n’est qu’une possibilité, au même titre que les changements climatiques et les conditions atmosphériques », a déclaré Zhang Guomin, chercheur à  l’Institut de recherches en sismologie.

Un journaliste d’un quotidien de la région de Mianyang avait dès dimanche interrogé les habitants de la ville sur ce phénomène étrange. Les plus vieux avaient confié qu’ils y voyaient un signe annonciateur d’un désastre, tandis que certains jeunes préféraient en rire, en racontant que les crapauds étaient sortis de leurs trous pour accueillir la flamme olympique…

Le directeur adjoint du Centre des réseaux sismologiques de Chine, Zhang Xiaodong, a déclaré que la recherche sur les tremblements de terre ferait une percée majeure si l’on pouvait établir un lien entre un phénomène naturel et l’imminence d’un séisme.

« Le problème est qu’un phénomène peut se produire avant un séisme et ne pas se répéter dans une autre région avant un autre tremblement de terre », a-t-il expliqué.

Sans exclure qu’il puisse y avoir un lien entre les réactions de certains animaux et la survenue d’un séisme, il a souligné que la compilation des phénomènes étranges partout où se produit un tremblement de terre pourrait prendre des dizaines, des centaines, voire des milliers d’années.

« La prévision des séismes reste une énigme pour le monde », a-t-il conclu.


Publié le 15 mai, 2008 dans Monde.

Laissez un commentaire