Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Bush assure Israël du soutien américain face au Hamas et à  l’Iran

Bush assure Israël du soutien américain face au Hamas et à  l’Iran

© Romandie.com

JERUSALEM – Le président George W. Bush a invoqué jeudi les leçons du nazisme pour assurer aux Israéliens et aux juifs que le soutien des Etats-Unis était « inaltérable » et qu’avec les Américains ils étaient plus de « 307 millions » face au Hamas, au Hezbollah et à  l’Iran.

Il a par ailleurs accusé son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad de vouloir ramener le Proche-Orient au Moyen Âge, affirmant que permettre à  l’Iran d’avoir l’arme nucléaire serait « trahir de manière impardonnable » les futures générations, selon un discours qu’il devait prononcer jeudi après-midi à  la Knesset (Parlement) et dont la Maison Blanche a diffusé le texte.

« L’alliance entre nos gouvernements est inaltérable », a dit M. Bush.

Il a dénoncé la vision du monde du mouvement islamiste palestinien Hamas, du Hezbollah libanais et d’Al-Qaïda ainsi que celle du président ultraconservateur iranien, qui « rêve de ramener le Proche-Orient au Moyen Âge et qui appelle à  rayer Israël de la carte ».

« La population d’Israël n’est peut-être que d’un peu plus de 7 millions. Mais quand vous faites face à  la terreur et au mal, vous êtes 307 millions parce que l’Amérique est à  vos côtés », a-t-il dit.

« En tant que témoins du mal par le passé, nous avons la responsabilité solennelle de prendre ces paroles au sérieux. Les juifs et les Américains ont vu ce qu’il en coùtait d’ignorer les paroles de dirigeants qui épousent la haine, et c’est une erreur que le monde ne doit pas répéter au 21e siècle », a-t-il dit.

Faisant référence à  l’époque nazie, il a refusé de transiger avec les organisations radicales. Il a aussi rejeté les appels à  prendre ses distances avec Israël pour aider à  résoudre les problèmes du Proche-Orient.

« L’Amérique est à  vos côtés quand il s’agit de démanteler les réseaux terroristes et de dénier tout sanctuaire aux extrémistes. Et l’Amérique est à  vos côtés quand il s’agit de s’opposer fermement aux ambitions nucléaires de l’Iran », a-t-il dit.

Permettre à  l’Iran, « le premier soutien mondial du terrorisme, d’entrer en possession de l’arme la plus mortelle au monde, reviendrait à  trahir les futures générations de manière impardonnable », a-t-il dit.

« Pour le bien de la paix, le monde ne doit pas permettre à  l’Iran d’avoir l’arme nucléaire », a-t-il dit.

M. Bush n’a évoqué que de manière très générale l’effort de paix entre Israéliens et Palestiniens en envisageant à  quoi ressemblerait la région au 120e anniversaire d’Israël, dans 60 ans, et en évoquant l’existence, alors, d’un Etat palestinien démocratique.

Publié le 15 mai, 2008 dans Palestine, Sionisme & Israël.

Laissez un commentaire