Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Vérités pas Bonnes à  Dire

Vérités pas Bonnes à  Dire

© Aredam

Voir les nouveautés sur le site : http://www.aredam.net/divers.html

Titre de cette page :
http://www.aredam.net/verites-pas-bonnes-a-dire.html

Quelques vérités pas bonnes à  dire :

« Démocratie », « Israël »,  » Ecologie ».

1 – Démocratie.

Pourquoi participer au mensonge central de la propagande de notre régime totalitaire, le mensonge que nous sommes en démocratie ?

Pourquoi s’intéresser aux activités de la classe politique, activités de fiction de vie politique démocratique.

Les politiciens ne font que mimer une vie politique qui en réalité n’existe pas, imaginaire.

Tout est décidé d’en haut. Voter consiste, quel que soit son vote, même par l’unique vote considéré comme contestataire, le vote d’extrême droite, à  nier la réalité du mensonge de démocratie, et à  conforter l’illusion de la démocratie. Voter est un crime.

La seule réelle attitude d’opposition au régime totalitaire dans lequel nous baignons, est l’attitude de dénoncer la fausse démocratie, l’attitude de refus de jouer le jeu de la fausse démocratie, l’attitude de tourner en dérision, de ridiculiser les politiciens, les élections, les manifestations de singeries de la vie démocratique, même les manifestations contre le génocide des palestiniens.

C’est tout ce que nous pouvons faire. C’est de plus très simple à  faire, et nous ne le faisons même pas.

En réalité, tout esprit réel d’opposition, de résistance, a disparu en Occident.

Tout le monde se soumet, en commençant par accepter de croire que nous sommes en démocratie, et de faire comme si il y avait une vie politique, et plus encore, de participer à  cette vie politique.

Nous sommes en Occident dans l’univers des « ventres repus », ventres repus grâce à  l’extermination de toute vie sur la planète, au profit de ces ventres repus, ces ventres repus ne connaissant qu’un slogan : « Encore », et n’acceptant qu’une ligne politique, « Laissez nous bouffer en paix, laissez nous digérer en paix, ne venez pas troubler notre repas et notre digestion par vos propos incongrus. La réalité ne nous concerne pas, tant que cela peut durer, il faut que cela dure ».

2 – Israël.

L’installation des juifs en Palestine, et l’extermination totale, masquée et graduelle des palestiniens pour leur faire la place, est devenu un thème central de la propagande de notre régime totalitaire camouflé en démocratie.

Ce thème central sert à  détourner le peu de force politique encore consciente et autonome au sein des ventres repus, à  les détourner de l’essentiel.

Cet essentiel est l’affront fait à  la vie, par le régime occidental et son idéologie.

La civilisation occidentale est aux antipodes de l’intelligence, et mène visiblement à  la destruction intégrale de toute vie sur la planète.

Israël n’est que la caricature, le concentré, une forme paroxystique de l’Occident dans son ensemble.

C’est l’image grossie de l’Occident.

Le problème israélien sert à  masquer le problème devenu essentiel à  la survie sur la planète, ce problème étant l’Occident.

3 – Ecologie.

La seule écologie intelligente et qu’aucun parti dit écologiste, de cette fausse démocratie ne prône, est l’écologie qui préconise le retrait radical de l’humanité dans des limites permettant aux autres espèces de s’épanouir, soit de passer de six milliards d’humains, à  environ cinq cents millions d’humains, soit dix fois moins.

De plus, au sein de ces cinq cents millions d’humains, il y existe une espèce d’humains absolument néfaste dont il faut à  tout prix se débarrasser, si on veut que la vie se perpétue, espèce néfaste qui est à  l’origine de la destructivité occidentale.

Cette espèce d’humains néfaste est constituée des prédateurs d’humains, soit des chefs, des guides, des maîtres, des dominants, des possesseurs, des exploiteurs, des commerçants, des banquiers, soit des humains qui mangent les autres humains, soit des anthropophages.

La base du programme de tout réel parti écologiste, est l’organisation de l’élimination des humains prédateurs d’humains, des anthropophages.

Publié le 8 mai, 2008 dans Nouvel Ordre Mondial, Palestine, Sionisme & Israël.

Laissez un commentaire