Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Plan de réponse à  la pandémie : laisser mourir les vieillards, les malades et les pauvres

Plan de réponse à  la pandémie : laisser mourir les vieillards, les malades et les pauvres

© Alter Info, OnlineJournal

Par Larry Chin, le 6 mai 2008

pandemie

l’administration Bush-Cheney avec les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) et le Ministère de la Santé et des Services Sociaux (HHS), ont fixé en commun des directives qui recommandent, en cas de « pandémie » ou de crise de masse, de refuser tout traitement médical qui sauve la vie aux gens âgés, aux malades, aux blessés graves, et aux pauvres.

Les détails sont discutés dans ce rapport d’Associated Press : Qui les médecins devront laisser mourir dans une pandémie ? Un rapport propose la réponse.

Les directives proposées, devant servir de modèle à  suivre dans les hôpitaux du pays, recommandent en particulier que les personnes jugées en « grand danger de mort » avec de « minces chances de survie » se voient dorénavant refuser les services et les « ressources rares, » tel que l’imposent les responsables désignés.

€”¹Â€”¹Â€”¹Les directives proposées, devant servir de modèle à  suivre dans les hôpitaux du pays, recommandent en particulier que les personnes jugées en « grand danger de mort » avec de « minces chances de survie » se voient dorénavant refuser les services et les « ressources rares, » tel que l’imposent les responsables désignés.

Ceux qui se verront refuser assistance sont en particulier les gens:

– Agés de plus de 85 ans.
– Souffrant de traumatisme grave, comme de blessures dues aux accidents d’automobiles et aux fusillades.
– Gravement brùlés.
– Souffrant de déficience mentale (maladie d’Alzheimer).
– Souffrant de maladies chroniques, notamment des poumons, du cœur et de diabète.

Dit autrement, les plus défavorisés seront laissés mourir.

Nous assistons depuis des années au vidage et à  la militarisation des États-Zionistes, et à  la marche inexorable vers le contrôle total de la population : création du Ministère de la Sécurité Intérieure ; destruction du droit et des libertés civiques ; élections truquées ; espionnage interne ; et réductions et rationnement de plus en plus résolus des services sociaux et de santé.

Avec le monde s’enfonçant toujours plus profondément dans la crise (fabriquée et naturelle) : guerre mondiale sans fin, bouleversements économiques, pénurie énergétique et alimentaires, ce nouveau plan à  glacer le sang prouve une nouvelle fois que les pouvoirs en place sont en train de préparer (et/ou de comploter) une élimination de populations.

Ce n’est rien de moins que de l’eugénisme (le « nettoyage des inaptes » dont Hitler et ses semblables ont seulement rêvé) délivré par les Bush-Cheney, docilement effectué par les légions de suppléants, et auquel peu s’opposeront.

Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info


Publié le 8 mai, 2008 dans Etats-Unis, Santé.

Commentaires (2)

 

  1. yan dit :

    contacter moi et nous veincron [email protected]

  2. hermod dit :

    Bonjour,

    Ca fait vraiment peur, surtout que l’on sait que nous allons débouché vers une nouvelle forme de totalitarisme mais rien ne semble faire reculer le processus. Comment faire réagir les gens ? Comment leur dire ce qu’il n’ont pas envie d’entendre ? Comment faire ouvrir les yeux à  des personnes qui vénèrent ceux qui en fait les méprisent, les exploitent ?

    C’est très difficile je vous assure. Ils seront les premiers à  se plaindre alors, et pourtant ils savaient…

    Merci à  vous

Laissez un commentaire