Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Dmitri Medvedev succède officiellement à  Vladimir Poutine

Dmitri Medvedev succède officiellement à  Vladimir Poutine

© Irna

Dmitri Medvedev prend aujourd’hui les commandes de la Russie des mains de Vladimir Poutine, un peu plus de deux mois après son élection.

La cérémonie d’investiture à  partir de midi aujourd’hui à  Moscou devrait être un reflet du nouveau tandem que formeront Medvedev et Poutine : l’un à  la présidence, l’autre à  la tête du gouvernement. Le parlement approuvera dès demain la nomination de Poutine comme Premier ministre.

Le président élu de Russie Dmitri Medvedev a reçu ses lettres de créance de la Commission électorale centrale à  la veille de son investiture, a informé mardi le Kremlin.

Vladimir Chourov, président de la commission, a remis à  M. Medvedev les documents lors d’une réunion de travail à  Moscou, a rapporté l’agence de presse Interfax.

Dmitri Medvedev, ancien premier vice-premier ministre du gouvernement du président sortant Vladimir Poutine, a remporté, avec le soutien de ce dernier, l’élection présidentielle du 2 mars. Il s’est engagé à  poursuivre les politiques de son prédécesseur une fois au pouvoir le 7 mai.

Medvedev, élu le 2 mars avec 72% des voix, s’adressera à  la nation dans un bref discours à  l’issue de la cérémonie, programmée à  midi, heure locale, devant 2000 dignitaires.

Trente coups de canon salueront l’accession au pouvoir du nouveau président, qui assistera avec son prédécesseur à  un défilé des gardes du Kremlin à  la fin de la cérémonie.

Poutine, 55 ans, a adoubé son poulain âgé de 42 ans le 10 décembre dernier. Medvedev, un proche collaborateur de l’homme fort du Kremlin, était premier vice-premier ministre et supervisait jusque-là  de grands programmes sociaux destinés à  améliorer les conditions de vie.

De son côté, M. Poutine occupera le poste de Premier ministre à  son départ de la présidence.

Vladimir Poutine jouit d’une forte popularité et s’attribue le retour à  la stabilité en Russie après les années Eltsine.

C’est d’ailleurs au Kremlin et non pas à  la Douma, la chambre basse du parlement, que Poutine rencontrera ce soir les chefs des groupes parlementaires.

Les électeurs s’estiment redevables à  Poutine de la transformation du pays et le président, appelé à  prendre la tête du gouvernement dès son départ du Kremlin, jouit d’un taux de popularité sans précédent de quelque 70%.

L’économie, stimulée par le cours élevé du pétrole et du gaz et par les réformes de marché lancées par Poutine dès son arrivée au pouvoir, croît sur un rythme annuel de 7%.

Les grandes entreprises russes font leur entrée sur les marchés occidentaux, comme le sidérurgiste Severstal qui a des participations dans des aciéries américaines, et la compagnie pétrolière LUKOIL, qui dispose d’un réseau de 2.000 stations-service aux Etats-Unis et projette d’acheter des raffineries dans ce pays.

« Nous nous sentons plus confiants maintenant », reconnaît le ministre des Finances, Alexeï Koudrine. « Le gouvernement n’est plus contraint de colmater les trous et il peut se concentrer sur des objectifs à  long terme. »


Publié le 8 mai, 2008 dans Monde.

Laissez un commentaire