Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le flambeau de la liberté ou la flamme olympique

Le flambeau de la liberté ou la flamme olympique

© Agoravox

dalai lama torche

Loin des discours lénifiants, du cirage de pompe de Nicolas Sarkozy à  la Chine et des médailles collées aux vestes de survêt de nos athlètes pour calmer les revendications des défenseurs des Tibétains, des artistes du monde entier ont décidé d’élever, au visage du gouvernement chinois, non la flamme olympique, mais le flambeau de la liberté.

Qu’ils soient Thaïlandais, Américains, Français, Italiens, tous ces artistes revendiquent de se servir des jeux Olympiques comme d’une formidable scène d’expression en faveur des droits de l’homme. Sarkozy aura beau se confondre en excuses pour satisfaire les industriels et David Douillet ruminer son parcours avec la flamme olympique, ils n’éteindront pas cette immense indignation que suscite l’attribution des jeux Olympiques à  un pays au régime totalitaire.

En effet, la Chine entend bien obtenir sa consécration politique par les jeux Olympiques, comme l’avait fait Hitler, en clamant en direction du monde occidental toute la puissance de sa machine de guerre économique et idéologique.

Que des manifestations aient lieu dans le monde entier et que des œuvres d’artistes soient ainsi diffusées pour rompre le silence complice devraient au contraire nous enorgueillir. Car, à  l’origine, dans l’Antiquité, l’esprit de l’agôn tant défendu aux jeux Olympiques se portait autant sur les qualités athlétiques qu’intellectuelles dans la mesure où des joutes musicales, poétiques, rhétoriques et philosophiques étaient aussi organisées.

Souhaitons donc à  Nicolas Sarkozy et à  David Douillet d’économiser leur souffle et de comprendre que le spectacle se joue plus sur le terrain intellectuel qu’autour des biscoteaux et des contrats publicitaires.

tibet torche

Rêvons un peu et conseillons à  notre jogger et à  notre judoka la lecture du fameux dialogue du Lachès de Platon, qui met aux prises des généraux athéniens dans un débat autour du courage : Nicias présente l’escrime comme étant, avec l’équitation, le meilleur exercice pour un « homme libre », parce qu’il prépare à  la guerre…, tout le dialogue servant de réfutation à  cette assertion naïve. Le vrai courage est intérieur, il ne s’apprend pas auprès du maître d’escrime, mais bien auprès du maître de philosophie.


Publié le 29 avril, 2008 dans Jeux Olympiques 2008, Symbolisme & Symboles.

Laissez un commentaire