Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Sarkozy : ‘Mes racines sont à  Salonique’

Sarkozy visiblement ému a remercié la communauté et a dit : « Mes racines sont ici ».

© Ejpress.com

sarkozy temple salomon
Sarkozy au mur des lamentations en Décembre 2004

Sarkozy visiblement ému a remercié la communauté et a dit : « Mes racines sont ici ».

Sarkozy : « Mes racines sont à  Salonique »

EJP Mises à  jour : 24/Apr/2007 08:46

PARIS-ATHàƒË†NES (EJP)—Le parlé dur de Nicolas Sarkozy, qui est sorti d’abord du premier round de l’élection présidentielle Française dimanche en avance sur son rival Socialiste Ségolène Royal, le place lui-même comme un moderne et l’homme qui veut mener la France dans « une coupure nette » avec un passé discrédité.

Les électeurs français ont voulu mettre Sarkozy et Royal dans la finale pour le deuxième round de l’élection le 6 mai. Ils ont gagné respectivement 31.1 % et 25.8 % des voix. Le fils de 52 ans d’un immigrant hongrois et une mère française d’origine juive grecque, Sarkozy a servi comme Ministre de l’Intérieur deux fois, comme Ministre des Finances et, depuis 2004, le président de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

Né en janvier 1955, Sarkozy avait une éducation privilégiée dans la banlieue de Paris riche de Neuilly où il a servi comme maire de 1983 à  2002. Il a étudié le droit et – à  la différence de la plupart de la classe dirigeante de la France – a évité l’École d’Administration nationale d’élite (ENA). Deux fois marié, Sarkozy a trois enfants – le troisième par sa femme actuelle Cecilia avec qui son rapport orageux a reçu l’envergure répandue dans les magazines de commérage.

La famille Mallah de Salonique

La mère de Sarkozy est de la famille Mallah, qu’est à  l’origine venue d’Espagne comme tous les Juifs de Salonique, la Grèce du nord et a quittée avec l’expulsion des Juifs par le Roi Ferdinand. Ils se sont installés initialement en France.

Environ 100 ans plus tard la famille a immigré en Salonique.

L’arrière-grand-père de Sarkozy, qui est mort en 1913, était un bijoutier bien connu en Salonique.

Son affaire a été détruite quand un feu en 1917 détruit presque la ville entière de Salonique.

La tombe de Mordohai Mallah existe encore aujourd’hui à  Stavroupoli où il a été transféré du vieux cimetière juste avant que les allemands ne marche dans le cité pendant la deuxième guerre mondiale et ont détruit le cimetière juif.

Le grand père de Nicolas, Benoît, était le premier enfant de sept enfants. Son nom réel était Aaron mais la famille, appelé Benico. À l’âge de 14 ans Benico et sa mère sont parti pour la France où il a étudié la médecine et a servi dans l’armée française comme un docteur pendant la première guerre mondiale, où il a rencontré sa femme future Adel Bouvieux une jolie infirmière.

Pour l’épouser il a été baptisé Catholique et a pris le prénom Benoît.

Le couple avait deux filles Suzanne et Andrée, la mère de Nicolas, qui a épousé en années 50 un immigrant hongrois Paul Sarkozy, le père de Nicolas.

L’honneur grec

En juillet 2006, tandis que lors d’une visite en Grèce, Nicolas Sarkozy a été honoré à  l’Ambassade de France à  Athènes par la Communauté juive de Salonique.

Une plaque a été dévoilée qui dit : « En souvenir de la visite de Nicolas Sarkozy en Grèce de la Communauté juive Thessaloniki, la ville de vos ancêtres, mère et ville d’Israël et Jérusalem des Balkans. »

Avec la plaque la communauté a donné au ministre français un album de son arbre généalogique retournant à  son arrière-arrière–grand-père avec les images de ses ancêtres. Sarkozy a reconnu un peu des gens sur les images de ses albums familiaux.

À l’événement la femme du président de la communauté juive de Salonique David Saltiel, Lucie, qui est née de la même famille Mallah, était aussi présente. Sarkozy visiblement ému a remercié la communauté et a dit : « Mes racines sont ici ».

La plupart des membres de la famille Mallah ont péri dans l’Holocauste. Aujourd’hui les membres restants vivent principalement en Suisse, en France et en Angleterre.

http://www.ejpress.org/article/16221

Traduit au mieux

[email protected]


Publicité
Publié le 28 avril, 2008 dans Sarkozy, Sionisme & Israël.

Laissez un commentaire