Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le pape réconforte des victimes de prêtres pédophiles

Le pape réconforte des victimes de prêtres pédophiles

© Reuters, Vendredi 18 avril

benoit xvi pedophile

WASHINGTON (Reuters) – Sans que cela ait été annoncé dans le programme officiel de sa visite, Benoît XVI a reçu jeudi dans un moment chargé d’émotion des victimes d’agressions sexuelles commises par des prêtres, à  qui il a offert réconfort et prières.

Cette rencontre de 25 minutes dans la chapelle de la nonciature apostolique de Washington, apparemment sans précédent, a été tenue secrète jusqu’à  son terme.

Depuis son arrivée mardi aux Etats-Unis, où il effectue sa première visite en tant que souverain pontife, le pape a plusieurs fois dit la honte que lui inspirait ce scandale qui a ébranlé l’Eglise catholique américaine.

Benoît XVI a succédé à  Jean Paul II en avril 2005, soit trois ans après que le scandale, qui a coùté deux milliards de dollars de dédommagements à  l’Eglise, eut éclaté à  Boston.

Accompagnés par le cardinal Sean O’Malley, archevêque de Boston, « ils ont prié avec le Saint Père, qui a ensuite écouté leur témoignage et leur a exprimé ses encouragements et son espoir », peut-on lire dans un communiqué du Vatican.

« Sa Sainteté leur a promis ses prières (…). »

Trois victimes ont déclaré à  CNN avoir été profondément touchées par la façon dont le pape a présenté ses excuses, les a écoutés et les a réconfortés. « C’était très émouvant », a déclaré l’un d’entre eux, Olan Horne. « Et il a réagi en conséquence. J’ai trouvé ça très sympathique. »

« CE NE SONT PAS QUE DES MOTS »-UNE VICTIME

Pour Bernie McDaid, « nous sommes proches d’un nouveau départ, et il y a un véritable espoir cette fois-ci ». « Ce ne sont pas que des mots. Je crois que des actes vont suivre. »

Faith Johnston n’a quant à  elle rien dit. « Je me suis levée pour aller vers lui et j’ai fondu en larmes », a-t-elle expliqué à  CNN.

Selon une source au Vatican, le pape a reçu une demi-douzaine d’hommes et de femmes.

Des représentants des victimes des prêtres pédophiles ont salué cette initiative tout en réclamant davantage au pape. « C’est une petite étape attendue depuis trop longtemps sur une très longue route », a déclaré Joelle Casteix, de SNAP, une organisation défendant les intérêts de ces victimes.

Selon le révérend Federico Lombardi, porte-parole du Saint Siège, la rencontre était émotionnellement chargée. Chacun a pu s’entretenir personnellement avec le souverain pontife.

Benoît XVI a eu des « paroles affectueuses » pour eux et le cardinal O’Malley lui a remis un cahier contenant les noms d’un millier de victimes dans le seul archevêché de Boston, afin qu’il puisse prier pour tous, a précisé le révérend Lombardi.

O’Malley a remplacé l’ancien archevêque de Boston, le cardinal Bernard Law, qui a démissionné en décembre 2002 à  cause du scandale.

« C’est une étape positive. Peut-être le pape en a-t-il appris davantage, pendant ce voyage, sur le mal causé par les atteintes sexuelles du clergé », a déclaré Mitchell Garabedian, artisan d’un accord à  l’amiable avec l’archevêché de Boston au nom de 86 victimes présumées des prêtres pédophiles.

Quelques heures plus tôt, lors d’une messe célébrée devant 45.000 personnes dans le stade de baseball de Nationals Park, le pape avait reconnu le « mal et le tort indescriptibles » causés par le scandale de pédophilie au sein du clergé.

L’affaire avait éclaté à  Boston, où des prêtres coupables d’attouchements sexuels sur des mineurs avaient été transférés dans d’autres paroisses au lieu d’être sanctionnés par leur hiérarchie ou signalés à  la police.

Version française Jean-Philippe Lefief et Natacha Crnjanski

Publié le 18 avril, 2008 dans Vatican.

Laissez un commentaire