Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Une attaque US contre l’Iran est proche, selon notre informateur

Une attaque US contre l’Iran est proche, selon notre informateur

© Prison Planet, Alter InfoJim Meyers, pour Newsmax, mardi le 15 avril 2008

ahmadinejad

Une attaque US contre l’Iran est proche, selon notre informateur

Contrairement à  certaines prétentions voulant que l’administration Bush utilisera les voies diplomatiques pour solutionner la problématique entourant le programme d’armes nucléaires de l’Iran, un des principaux membres de la Communauté juive états-unienne (America’s Jewish community) a déclaré à  « Newsmax » qu’une frappe militaire n’est pas seulement sur la table, mais qu’elle est probable.

« Israël se prépare à  de lourdes pertes, » a déclaré notre informateur, laissant entendre que même si Israël ne participera pas à  l’attaque, Israël s’attend d’être la cible de la vengeance iranienne.

« Percevez le dernier voyage de Dick Cheney à  travers le Moyen-Orient comme faisant partie des préparatifs d’une attaque US, » a déclaré notre informateur.

Cheney a hâtivement organisé une visite de 9 jours dans la région qui a débuté le 16 mars dernier et qui comportait des visites en Israël, en Arabie Saoudite, en Irak, en Oman, en Turquie et dans les territoires palestiniens.

Les tensions dans la région ont augmenté.

Alors qu’Israël entreprenait la semaine dernière ses plus grands exercices de défense militaire de son histoire, le ministre de l’Infrastructure nationale israélienne Binyamin Ben-Eliezer, a mis en garde Téhéran à  propos d’attaques contre l’état Juif.

« Une attaque iranienne engendrera une réaction sévère d’Israël qui détruira la nation iranienne, » a-t-il dit.

Il a prédit que dans une future guerre, « des centaines de missiles vont pleuvoir sur Israël, » mais il a ajouté que l’Iran « est certainement conscients de notre force. »

En plus des missiles de longue portée, l’Iran aurait mis au point d’autres [plans] d’attaque contre Israël tels que les stratèges de l’armée israélienne le croient, c’est-à -dire que les Iraniens auraient recourt à  des groupes terroristes tels que le Hamas opérant depuis la Palestine et le Hezbollah depuis le Liban pour lancer des attaques.

L’Iran a fourni au Hezbollah un arsenal qui contient désormais « des dizaines de milliers de missiles,» selon le Washington Post.

Les récents exercices militaires d’Israël, notamment les préparatifs contre des attaques d’armes chimiques et biologiques, ont engendré une forte réaction de la Syrie, qui a tenu ses propres exercices militaires. Le gouvernement syrien a accusé Israël de se préparer à  une guerre qui, selon les prédictions de Damas, débuterait entre le 1er mai et la fin juin.

L’ancien premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a récemment déclaré à  des journalistes étrangers qu’Israël doit s’attaquer à  la menace que représente l’Iran. En privé, il a déclaré à  des proches que sa priorité numéro un est de voir l’armée israélienne attaquer l’Iran si les États-Unis ne le font pas.

Le journal israélien Haaretz a révélé qu’Israël est préoccupé par le fait que la Corée du Nord ait transféré la technologie et des matières nucléaires à  l’Iran afin d’aider le programme secret d’armes nucléaires de Téhéran.

L’Iran demeure intransigeant à  la pression internationale qui lui offre une transparence totale relative à  son programme nucléaire. Dimanche, le chef du programme nucléaire iranien « a soudainement annulé une réunion avec le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique, qui porte un coup aux efforts de surveillance de l’ONU déployés pour enquêter sur les allégations selon lesquelles l’Iran a essayé de fabriquer des armes nucléaires tel qu’un officiel de l’agence l’a déclaré, » selon un reportage de l’AP.

« Mais un diplomate de haut rang a déclaré à  l’AP que l’Agence internationale de l’énergie atomique dirigée par Mohamed El Baradei a probablement prévu d’utiliser cette rencontre avec Gholam Reza Aghazadeh, le chef du programme nucléaire iranien, pour renouveler une demande d’informations additionnelles sur les allégations voulant que Téhéran ait essayé de fabriquer des armes atomiques. »

Un certain nombre de signes indiquent que, contrairement à  la croyance voulant que le président Bush est un canard boiteux qui ne veut pas agir avant la fin de son mandat, les États-Unis sont prêts à  attaquer avant que l’Iran puisse se doter d’armes nucléaires et de mener à  bien la menace du président iranien Mahmoud Ahmadinejad de « rayer Israël de la carte. »

Selon des sources des Services du renseignement, l’administration [Bush] rejette maintenant le rapport de la National Intelligence Estimate publié en décembre qui affirme que l’Iran a interrompu son programme d’armes nucléaires à  la fin de 2003.

En France, le journal Le Monde a rapporté en mars que de nouveaux documents démontrent que l’Iran a continué à  développer des armes nucléaires. À la fin de 2006, les Services du renseignement US auraient intercepté une conversation téléphonique du ministère iranien de la Défense dans laquelle le programme d’armes nucléaires était discuté.

Le commandant des forces US au Moyen-Orient, l’amiral William Fallon, a démissionné en mars alors que les reportages des médias disaient qu’il était en désaccord avec la stratégie du président Bush concernant l’Iran et qu’il ne voulait pas être dans la chaîne de commandement lorsque l’ordre serait donné par le Président de lancer une attaque contre la République islamique [d’Iran.]

Ceux du parti Démocrate suggèrent qu’il a été forcé [de démissionner] à  cause de sa sincérité en s’opposant aux plans de Bush contre l’Iran et le magazine Esquire a soutenu que le départ de Fallon signale que les États-Unis se prépare à  attaquer l’Iran.

Selon l’agence de presse « Press TV » basée à  Téhéran, l’Arabie Saoudite prend des mesures d’urgence pour se préparer à  contrer les « dangers radioactifs » qui peuvent résulter d’une attaque US sur les installations nucléaires de l’Iran.

Le journal saoudien Okaz a révélé que le gouvernement saoudien a approuvé les préparatifs de retombées nucléaires, et le réseau iranien [Press TV] a indiqué que cette approbation est survenue un jour après que Cheney s’est entretenu avec les plus hauts responsables du royaume, d’autres affirmant que les États-Unis « informent désormais leurs alliés arabe d’une guerre potentielle. »

Le commandant US en Irak, le général David Petraeus, a monté d’un cran les critiques face à  l’Iran, en disant la semaine dernière au Congrès que le soutient iranien apporté aux milices chiites font peser la menace la plus grave pour la stabilité de l’Irak. Il a dit aux sénateurs que: « l’Iran a alimenté la violence de manière particulièrement dommageable. » La semaine dernière, les États-Unis ont déclaré que l’Iran fournissait des missiles aux insurgés qui tuent des états-uniens et qu’ils atteignent des cibles au sein de la Zone Verte occupée par les US à  Bagdad.

Le commentateur de la chaîne MSNBC, Pat Buchanan, a dit que les remarques de Petraeus devant le Congrès jetaient les bases pour une attaque US contre l’Iran.

Le président Bush a déclaré dans un discours à  la Maison Blanche le 10 avril que l’Iran, avec Al-Qaida, sont « les deux plus grandes menaces des États-Unis. »

Il a déclaré que l’Iran « peut vivre en paix avec ses voisins, » ou « continuer à  former et à  armer et financer des groupes de militants clandestins qui terrorisent le peuple irakien… Si l’Iran fait le mauvais choix, les États-Unis agiront pour protéger ses intérêts et ses troupes et ses partenaires iraquiens. »

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info


Publié le 16 avril, 2008 dans Monde, Palestine.

Laissez un commentaire