Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un lycéen allemand corrige un calcul de la Nasa sur le danger d’un astéroïde

Un lycéen allemand corrige un calcul de la Nasa sur le danger d’un astéroïde

© AFP

afp espace

BERLIN (AFP) – Un Allemand de 13 ans a corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d’un astéroïde avec la Terre et l’Agence a reconnu son erreur.

A partir d’observations télescopiques à  l’Institut d’astrophysique de Potsdam (AIP), près de Berlin, le lycéen Nico Marquardt a calculé une probabilité de 1 sur 450 qu’un astéroïde baptisé Apophis entre en collision avec la Terre, a rapporté le quotidien régional Potsdamer Neuerster Nachrichten.

La Nasa, qui avait estimé à  1 sur 45.000 la probabilité d’un tel impact, a fait savoir –via l’Agence européenne de l’espace (Esa)– que le jeune génie avait raison.

Le facteur intégré par Nico Marquardt que l’Agence américaine n’avait pas pris en compte est le danger de collision d’Apophis avec l’un ou plusieurs des 40.000 satellites lors du passage près de la planète bleue le 13 avril 2029.

Ces satellites tournent à  une vitesse de 3,07 km/seconde autour de la Terre à  une distance allant jusqu’à  35.880 kilomètres: or l’astéroïde devrait passer à  32.500 kilomètres de notre planète. Si un impact a lieu en 2029, cela pourrait changer la trajectoire d’Apophis de manière à  lui faire rencontrer notre planète lors de son prochain passage près de la Terre prévu en 2036.

La Nasa et Nico Marquardt estiment qu’en cas de collision, la boule de fer et d’iridium d’un diamètre de 320 mètres et lourd de 200 milliards de tonnes tomberait dans l’Océan Atlantique. Ce choc déclencherait des vagues monstrueuses, ravageant les côtes et bien au-delà , tandis que des masses extrêmement denses de poussière dans l’atmosphère assombriraient le ciel pour un temps indéterminé.

Nico Marquardt avait fait connaître sa découverte dans le cadre d’un concours régional qu’il avait remporté grâce à  son travail intitulé « L’astéroïde meurtrier Apophis ».


Publicité
Publié le 16 avril, 2008 dans NASA.

Laissez un commentaire