Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Benoît XVI reçu en grande pompe à  la Maison-Blanche

Benoît XVI reçu en grande pompe à  la Maison-Blanche

© LePoint.fr, Par Chloé Durand-Parenti

bush-benoit-xvi.jpg

Le pape Benoît XVI, en visite pour la première fois aux États-Unis depuis son élection il y a trois ans, doit être reçu en grande pompe mercredi à  la Maison-Blanche. La porte-parole de la Maison-Blanche, Dana Perino, a qualifié cette visite d' »historique » et de « merveilleuse », promettant que la cérémonie d’accueil du chef de l’Église catholique serait « l’une des plus grandes jamais tenues à  la Maison-Blanche ». Le jour de ses 81 ans, entre 9 000 et 12 000 invités triés sur le volet sont attendus sur la pelouse de la résidence présidentielle où le souverain pontife sera accueilli par une salve de 21 coups de canon.

Dans le bureau ovale, le président George W. Bush et Benoît XVI devraient avoir un entretien prolongé sur les droits de l’homme, les libertés religieuses, l’immigration, la lutte contre le terrorisme et les extrémismes en particulier au Proche-Orient, a indiqué la porte-parole de la Maison-Blanche. L’aide à  l’Afrique et la situation au Liban, où vit une importante communauté chrétienne, seraient aussi à  l’ordre du jour. Les différends sur l’Irak, alors que le Vatican a été très critique sur la guerre là -bas, devraient en revanche être mis de côté.

« L’Église fera tout son possible pour guérir les blessures causées par les prêtres pédophiles »

À l’occasion de son voyage, le pape Benoît XVI entend aussi panser les plaies d’une Église catholique américaine secouée par le scandale des prêtres pédophiles. À bord de l’avion qui le conduisait à  Washington, le pape a exprimé mardi son malaise face à  ces affaires. « Nous avons profondément honte », a-t-il déclaré. « L’Église fera tout son possible pour guérir les blessures causées par les prêtres pédophiles », et « de tels agissements ne se répéteront pas », a-t-il ajouté. Plus de 4 000 prêtres, sur 42 000 aux États-Unis, ont fait l’objet d’une dénonciation. Pour la seule année 2007, l’Église a dù débourser 615 millions de dollars (plus de 400 millions d’euros) afin d’indemniser des victimes.

À sa descente d’avion, peu avant 16 heures mardi, heure locale, (22 heures en France), le pape a été reçu George W. Bush en personne, accompagné de son épouse et de leur fille Jenna. Chacun d’eux lui a longuement serré la main sur le tarmac de la base aérienne d’Andrews, près de Washington. Ce geste, événement unique dans l’histoire de la présidence américaine, se voulait le symbole de l’importance accordée par George W. Bush, un protestant, au chef de l’Église catholique. Souriant, le Saint-Père, visiblement alerte et en forme, a salué les prélats et adressé des signes de la main à  une foule rassemblée sur des gradins, sous un ciel ensoleillé et légèrement venteux. Dans la soirée, le pape est arrivé à  la Nonciature apostolique où il doit passer la nuit après un dîner privé.

Au cours de sa visite de six jours, le souverain pontife se rendra également à  New York, où il doit notamment prononcer un discours devant l’Onu vendredi, et visiter le site des attentats du 11 septembre 2001, Ground Zero. Ce déplacement de Benoît XVI est le 9e d’un pape aux États-Unis. Quelque 70 millions d’Américains sont catholiques, soit près d’un quart de la population, tandis que 51 % sont protestants.

Publié le 16 avril, 2008 dans Etats-Unis, Vatican.

Laissez un commentaire