Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Il s’agit d’un véritable message adressé par moi en son temps à  un guénonien

Il s’agit d’un véritable message adressé par moi en son temps à  un guénonien

© chaos.heliogabale.org

Voici ma conclusion personnelle sur René Guénon et Helena Petrovna Blavatsky.

Je pense qu’elle est nuancée et j’espère que vous partagerez au moins certains de mes points de vue.

Avec raison, René Guénon a bel et bien corrigé les erreurs de penseurs occidentaux antérieurs à  lui notamment celles sur la vision de l’Hindouisme. Ses critiques vis-à -vis de la Société théosophique n’ont donc pas toujours été dénuées de fondements. Un exemple : la vision de la « réincarnation » des théosophes ou d’autres groupes religieux occidentaux n’est pas la même que celle des Hindous ou bouddhistes d’Orient. En effet, les théosophes ont une vision progressive de la « réincarnation » comme les spirites ou des groupes ésotériques d’Occident tandis que celle des Hindous est assez différente. Exemple : En Inde, un animal peut-être considéré comme ayant été un homme dans une vie précèdente etc.

Et René Guénon, très sévère dans un premier temps vis-à -vis du bouddhisme, modifia ensuite son jugement sous l’influence notamment d’Ananda Coomaraswamy et eut l’honnêteté intellectuelle de rectifier ses premières erreurs.

Il est évident aussi qu’il y a des ruptures entre les filiations rosicruciennes, martinistes… et la Rose-Croix ou le martinisme des origines. Il est tout à  fait exact que la plupart des groupes ésotériques contemporains qui s’en réclament sont donc des restaurations.

Quant à  la Société théosophique, tout n’est pas exact en effet dans ses premiers écrits notamment parce qu’il y a eu parfois des simplifications exagérées ou des déformations. C’est un fait. Néanmoins, la Société théosophique a véritablement contribué à  l’émancipation de l’Inde, en soutenant ses mouvements patriotiques, en créant la prestigieuse université de Bénarès, en sauvant de nombreux manuscrits inestimables avec sa bibliothèque d’Adyar ou en publiant les premiers textes du Yoga. Enfin ,n’oublions pas que les dérives de la Société théosophique post-Blavatsky comme le choix de Krishnamurti (*) comme instructeur mondial ne concernent pas tous les théosophes même blavatskiens car ceux-ci se sont assez vite organisés dans des groupes divers.

Nicolas

* : un grand professeur post-théosophe néanmoins.

Il est un fait que si certains écrits de René Guénon sont intéressants, je reconnais être tout à  fait opposé au guénonisme

Publié le 14 avril, 2008 dans Franc Maçonnerie.

Laissez un commentaire