Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le réchauffement climatique une vraie menace pour la santé des plus pauvres

Le réchauffement climatique une vraie menace pour la santé des plus pauvres

© Actualites-News-Environnement.com

rechauffement planete

Le réchauffement climatique une vraie menace pour la santé des plus pauvres. Le réchauffement climatique engendrent des risques pour la santé selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui dresse un bilan sur les impacts liés au réchauffement climatique : agriculture, eau, insectes, poussières, inondations, …

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de très nombreuses données montrent que l’activité humaine influe sur le climat mondial, provoquant un réchauffement climatique, avec de graves répercussions pour la santé publique.

Les phénomènes météorologiques catastrophiques, les variations du climat qui perturbent l’approvisionnement en nourriture et en eau, les caractéristiques nouvelles des flambées de maladies infectieuses et les maladies émergentes liées à  la modification des écosystèmes, sont autant d’éléments associés au réchauffement climatique, qui engendrent des risques pour la santé selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce sont les régions dans lesquelles l’infrastructure sanitaire est insuffisante – pour l’essentiel dans les pays en développement, donc les populations les plus pauvres et les plus démunies – qui auront le plus de mal à  se préparer et faire face sans assistance à  la situation, prévient l’OMS.

Le réchauffement climatique engendre de nombreux risques pour la santé, qui se traduisent par exemple par une augmentation du nombre de décès lors des vagues de chaleur et par une transformation des caractéristiques des maladies infectieuses. Par exemple, dans les années 90, 600 000 personnes environ ont perdu la vie, au niveau mondial, par suite de catastrophes naturelles liées aux intempéries ; 95% de ces catastrophes ont eu lieu dans des pays pauvres.

Les records de température enregistrés en Europe occidentale durant l’été de 2003 ont été associés à  une forte augmentation du nombre de décès estimée à  plus de 70 000 décès supplémentaires par rapport à  la période équivalente des années précédentes.

Autre conséquence de la hausse des températures au niveau mondial avec l’augmentation des niveaux de particules présentes dans l’air et sur leur variation saisonnière, qu’elles soient naturelles comme le pollen des plantes ou créées par l’homme. Ces particules présentes dans l’air sont à  l’origine de crises d’asthme. L’asthme touche environ 300 millions de personnes et 255 000 en sont mortes en 2005.

Avec le réchauffement climatique, les décès dus à  l’asthme devraient augmenter de près de 20% dans les dix prochaines années si l’on ne prend pas des mesures d’urgence en vue de freiner le changement climatique et d’anticiper ses conséquences, estime l’OMS.

Le Dr Margaret Chan, directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à  l’occasion de la Journée mondiale de la santé 2008, a dressé un état des lieux sur les risques qui pèsent pour la santé dans le monde avec le réchauffement climatique en cours.

Le réchauffement climatique aura dans les années à  venir cinq grandes conséquences :

1- L’agriculture est très sensible aux variations du climat. Hausse des températures, multiplication des sécheresses et inondations peuvent compromettre la sécurité alimentaire avec une aggravation de la malnutrition. L’OMS estime que la malnutrition, souvent provoquée par des sécheresses périodiques, est responsable de 3,5 millions de décès par an.

2- La survenue plus fréquente d’événements climatiques extrêmes entraîne un risque d’augmentation du nombre de décès provoqués par les tempêtes et les inondations. Ces inondations peuvent être suivies de flambées de maladies, comme le choléra. Tempêtes et inondations sont les formes de catastrophes naturelles les plus courantes et les plus meurtrières.

3- La rareté de l’eau, essentielle en matière d’hygiène, tout comme l’excès d’eau en raison de pluies torrentielles, vont accroître la charge des maladies diarrhéiques qui se répandent par la contamination des aliments et de l’eau. Ces maladies, deuxième cause infectieuse principale de mortalité chez l’enfant, représentent environ 1,8 million de décès par an.

4- Les vagues de chaleur, les canicules augmentent la morbidité et la mortalité, essentiellement chez les personnes âgées qui souffrent de maladies cardio-vasculaires ou respiratoires.

5- Le changement des températures et des pluies risque aussi de modifier la répartition géographique des insectes qui propagent les maladies infectieuses comme le paludisme et la dengue qui sont les plus préoccupantes en matière de santé publique.


Publicité
Publié le 12 avril, 2008 dans Réchauffement de la Planète.

Laissez un commentaire