Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Fanatisme sur le Réchauffement Climatique pourrait endommager la Terre beaucoup plus que le Changement Climatique Naturel

Le Fanatisme sur le Réchauffement Climatique pourrait endommager la Terre beaucoup plus que le Changement Climatique Naturel

© PrisonPlanet.com

Durant la dernière moitié du siècle dernier, nous nous sommes accommodé aux peurs planétaires. A la fin des années 60, on nous racontait que l’explosion de la population nous amènerait à  une famine mondiale.

Puis, un peu plus tard, nous avons été prévenu que le monde n’allait plus avoir de ressources naturelles du tout. Dans les années 70, quand la température mondiale commença à  diminuer, plusieurs scientifiques nous ont alerté que nous sommes en face d’un nouvel age de glace.

Mais la nouvelle peur, le réchauffement climatique, a engagé la politique dans une forme d’opinions bien plus grandes que n’importe quelles autres issues.

L’empressement d’embrasser cette jolie croyance a amené le présent Gouvernement de la Labeur, qui est supporté avec enthousiasme par les Conservateurs et les Démocrates Libéraux, à  commettre une politique drastique de stopper les émissions de dioxydes de carbones — à  un grand prix pour l’économie Britannique et pour la vie standard non pas seulement de cette génération, mais de la génération de nos enfants aussi.

C’est pourquoi j’ai écris un livre sur le sujet.

Maintenant, j’admets totalement que je ne suis pas un scientifique; tout comme la vaste majorité de ceux qui épousent la jolie folie mondaine. De plus, la plupart des scientifiques qui parlent avec une telle sincérité sur le réchauffement climatique et les changements climatiques ne sont pas des scientifiques du climat, ou des scientifiques de la Terre dans n’importe quel cas, et donc n’ont pas de savoirs spéciaux à  contribuer.

Ceux qui prennent les décisions clés ne sont pas aussi des scientifiques. Ce sont des politiciens, qui ont écouté les opinions des scientifiques et ont étudié l’évidence, qui doivent prendre les meilleurs décisions qu’ils peuvent – juste comme je l’ai fait quand j’étais secrétaire de l’Energie quand je travaillais dans le gouvernement de Margaret Thatcher dans le début des années 80.

Mais la science fait seulement parti de l’histoire. Même si les scientifiques climatiques peuvent nous dire ce qui est entrain de se passer, et pourquoi ils pensent que ça se passe, ils ne peuvent pas nous dire ce que les gouvernements devraient faire à  propos de ce problème. Pour cela, nous devons comprendre l’économie: quelles seraient les conséquences économiques, et s’il y a un problème, quelle serait la meilleur manière de le régler.


Publicité
Publié le 7 avril, 2008 dans Réchauffement de la Planète.

Commentaires (2)

 

  1. admin dit :

    C’est triste que la plupart des sceptiques perçoivent l’internet comme un plan de travail 100% professionnel. Je suis personnel et il n’y a rien de pro sur ce site, si vous ne l’aimez pas, vous pouvez le quitter. Traduisez l’article vous même! Et lisez la page d’accueil avant de faire un commentaire.

  2. Stoplà  dit :

    Ce message est truffé de fautes d’orthographes…. ce n’est pas très professionnel, et ça alimente la tendance à  la décrédibilisation des articles sur ce thème, dont on dit des auteurs qu’ils sont des incompétents.
    Il est bien dommage que vous ne fassiez pas l’effort necessaire à  soutenir votre opinion.

Laissez un commentaire