Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Marianne2: Boycotter la Chine, ça va… s’arrêter là , bonjour les dégâts!

Boycotter la Chine, ça va… s’arrêter là , bonjour les dégâts!

© Marianne2.fr

La répression dans les provinces du Tibet, Gansu, Sichuan et Qinghai donne à  l’Occident, avide de prendre position sur tout et très vite, une opportunité facile de s’insurger contre le système politique chinois. Et de soulager à  peu de frais sa bonne conscience…

Le Tibet est un sujet de conversation facile. Car le Tibet, c’est pratique, tout le monde connaît un peu, voit à  peu près ou cela se situe sur la carte. Bref, le Tibet, c’est un peu un thème à  la mode, comme on est pour le yoga pilates, les produits bio et contre la junte en Birmanie, il faut aussi être pour le Tibet libre! Ca fait partie du package de la bien-pensance et si on peut professer cela rue Montorgueil avec autour du coup une écharpe de poils de lamas tibétains et un sac aux motifs péruviens… c’est encore mieux.

Car le drame des travailleurs migrants chinois amassés en bidonvilles aux portes des grandes métropoles sans reconnaissance légale ni protection sociale, les femmes battues et les petites filles abandonnées, les vertiges existentiels de tous ces jeunes chinois, enfants uniques qui partent à  la dérive, les populations paysannes dans les plaines désertiques des campagnes du Nord de la Chine qui vivent avec moins d’un euro par jour… Tout ça, évidemment, ça arrive en Chine au quotidien et c’est aussi scandaleux, mais ce sont des problématiques de fond, réservés aux sociologues, politologues, économistes et autres spécialistes qui ont le temps de décortiquer la Chine.

Une société politiquement immature

Il est simple, depuis l’Occident, de juger «La Chine» suite aux évènements dramatiques des jours derniers. Il est plus difficile, depuis la Chine, de juger chaque chinois dans son individualité, sa naïveté, son ignorance, ses idées reçues… Ils sont chinois et la plupart n’ont jamais été éduqués à  critiquer l’information (la propagande) qu’on leur déverse quotidiennement. Ils sont chinois et on leur a expliqué que les puissances occidentales c’est le dépècement de la Chine pendant la Guerre de l’Opium. Ils sont chinois et la plupart d’entre eux ont leur lot quotidien de droits de l’homme bafoués. Ils sont chinois et il paraît que le Dalaï Lama est un terroriste religieux qui veut démembrer le pays et imposer une autorité souveraine sur un morceau de leur territoire.

Car pour moi, résidente en Chine depuis plus de deux ans, le peuple chinois, c’est une palette de visages que j’ai du mal à  juger. Le peuple chinois c’est cet ancien élève pékinois connu lors de mes études à  la London school of economics dont le profil sur Facebook affiche «Go China, Crash down these anti-chinese riots», alors qu’il fait partie de l’élite chinoise ayant étudié dans l’un des temples de la sciences politique européenne. Le peuple chinois c’est ce chauffeur de taxi qui m’explique que si demain on me coupait la main sans bander ma blessure, tout mon corps saignerait sùrement jusqu’à  la mort, et bien donner son indépendance au Tibet, pour la Chine, c’est la même chose ! Car le peuple chinois c’est la chiffonnière en bas de chez moi, dont le petit garçon handicapé vit dans la poussière et les cartons et y passera sùrement toute sa petite vie, car il n’ira jamais à  l’école. Le peuple chinois c’est cette jeune femme qui a vécu en France et qui défend l’idée que si les Corses ou les Bretons se mettaient à  saccager des magasins à  Quimper ou a Ajaccio, la police française interviendrait sùrement. Si ces mêmes Bretons ou Corses étaient soupçonnés d’être manipulés par une autorité religieuse non résidente sur le territoire français peut être même que la France ferait intervenir l’armée ! Et si en plus cette autorité faisait l’apologie de la mise en place d’un Etat Breton à  la souveraineté indépendante, peut être même que nous l’appellerions groupuscule terroriste séparatiste et que nous dirions au reste du monde de ne pas s’en mêler ! Et puis le peuple chinois, c’est ce paysan du Shaanxi, province délaissée des investissements publics chinois, qui se demande pourquoi ils manifestent, ces tibétains, alors que le gouvernement chinois investit des milliards pour promouvoir le développement du Tibet. Alors que lui, pauvre paysan, se fait fréquemment extorquer ses subventions pour le gouvernement local corrompu….


Publié le 3 avril, 2008 dans Monde.

Commentaires (1)

 

  1. makaveli dit :

    biensur la chine investit beaucoup d’argent dans le tibet
    mais pour encourager l’implantation durable de la communauté chinoise
    pour forcer les bergers tibétains millénaires a se sedentariser
    pour creer des ecoles ou la langue tibétaine est bannis et l’apprentissage du chinois fortement soutenu …
    ils phagocytent tout simplement le peuple tibétains…
    ce peuples (en tout cas ses moines) qui sont detenteurs de connaissances millénaires et qui auraint enormement a enseigner gens bercer par le materialisme …

    peut etre que la france ferait de meme mais ce n’est pas la une excuse

Laissez un commentaire