Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Société Thulé, Thule-Gesellschaft

La Société Thulé

thule 1919

La Thule-Gesellschaft (Société de Thulé) a été fondé le 17 Aout 1918, par Rudolf von Sebottendorff. Il a apprit l’occultisme, le mysticisme Islamique, l’alchimie, le Rosicrucianisme et plus encore en Turquie, où il a aussi été initié à  la Franc-Maçonnerie.

Son nom original était Studiengruppe für germanisches Altertum (Groupe d’étude de l’antiquité Allemande), mais elle commença très tôt à  disséminer de l’anti-républicanisme et de la propagande antisémite.

Un mouvement afin de faire la promotion d’idées Thuliennes parmi les travailleurs industriels et de compenser le Marxisme, a été formé en Aout 1918 – Le Parti Ouvrier Allemand avec le Thuliste Karl Harrer en tant que directeur.

A partir de ça fut développé le Parti des Travailleurs Allemands en 1919.

Un an plus tard le groupe devint le NSDAP sous la directive de Adolf Hitler. Il avait des membres de haut rang du parti, tel que Rudolf Hess et Alfred Rosenberg, et pas Hitler. Serbottendorff nous dit, « les membres de Thulé sont les gens qui se sont tournés en premier à  Hitler et avec qui Hitler s’est rallié ».

Le drapeau avec la swastika adopté par le NSDAP était le fruit d’un autre membre de la société Thulé, Dr Krohn.

swastika

Son organe de presse était le Münchener Beobachter (l’Observateur de Munich, Munich Observer) qui plus tard fut renommé le Và¶lkischer Beobachter (l’Observateur des Gens). La Société Thulé est connut pour avoir des connections étroites avec la société secrète Germanenorden (à  ne pas confondre avec l’ordre Teutonique).

Le Germanenorden était une société secrète en Allemagne au début du 20ème siècle. Formée à  partir de plusieurs Allemands occultistes proéminents en 1912, l’ordre, qui utilisa la swastika comme symbole, a une structure hiérarchique fraternelle similaire à  la franc-maçonnerie. Elle apprit à  ses initiés des idéologies nationalistes de la supériorité de la race nordique, antisémitisme aussi bien que de l’occultisme, et des philosophies presque magiques. Certain raconte que le Deutsche Arbeiter-Partei (plus tard le parti Nazi) fut sous le contrôle de Adolf Hitler en tant que front politique, et effectivement l’organisation refléta plusieurs idéologies du parti, y compris le symbole de la swastika. La Société Thulé, une autre société secrète similaire, avec des idéologies similaires et ses symboles furent étrangement connectées avec celle-ci.

Avec la victoire du Parti Nazi, la tradition occulte fut conservée jusqu’au 3ème Reich principalement grâce aux SS, dans lequel le Reichsführer, Himmler, était un étudiant avide de l’occulte. Un département SS de la recherche de l’occulte, le Ahnernerbe (L’héritage ancestrale) fut établit en 1935 avec le Colonel SS Wolfram von Sievers à  sa tête. La recherche de l’occulte obligea les rechercheurs SS d’aller à  des endroits aussi loin que le Tibet. Sievers a eut une prière tantrique, le Bardo Thà¶dol, lut tout le long de son corps après son exécution à  Nuremberg.

Le National-Socialisme et le 3ème Reich représentèrent une tentative majeure par des adeptes hautement ésotériques afin de re-établir une culture basé sur les lois de la Nature, contre les forces-établies anti-Vie. Il n’y a pas eut de tentative aussi ambitieuse dans l’histoire à  part la fondation de la République Américaine par des adeptes Maçonnique,

Les croyances du cercle intérieur de la Société de Thulé …

– Thule est une île légendaire dans le grand nord, similaire à  Atlantis, supposément le centre d’une civilisation perdue ayant de grand niveau technologique. Mais pas tous les secrets de cette civilisation furent disparus. Ceux qui restèrent furent gardés par des anciens, des êtres très intelligents (similaire aux « Maîtres » de Théosophie et de la Fraternité Blanche).

– Le nouvel initié peut établir contact avec ces êtres avec l’aide de rituels mystiques-magiques.

– Les « Maîtres » ou « Ancients » seraient supposément capable de douer les initiés d’énergie et de force supranaturelles.

– Avec l’aide de ces énergies le but des initiés est de créer une race suprême d' »Aryen » qui exterminerait les races « inférieurs ».

Le 6 Avril 1919, en Bavière, les socialistes et anarchistes proclamèrent la République Soviétique Bavaroise. Les cerveaux de la révolution étaient un groupe d’écrivains qui avait peu d’idées sur l’administration. La vie à  Munich est devenue chaotique. Les forces contre-révolutionnaires, les blancs, composées d’une variété de groupes de soldats relevés de leurs fonctions, aussi connues sous le nom de « Freikorps », furent équipés et financés par la mystérieuse Société de Thulé et ont battu la Bavière Soviétique en l’affaire de quelques semaines.

Plusieurs autres de ces soldats discrédités attendirent la fin des turbulences dans les casernes, avec Adolf Hitler parmi eux. Après que la République Bavaroise fut battue par les blancs, en Mai, les supérieurs d’Hitler lui donnèrent du travail à  la commission d’investigation postrévolutionnaire. Ses accusations injectèrent de l’efficacité sans pitié à  la Standgericht (Kangaroo court, où une court martiale de procédure légale honteuse) alors qu’il dénonçait impitoyablement des centaines d’officiers non-commissionnés et fit une liste d’hommes qui avaient sympathisés avec les communistes et anarchistes. Il a été donc envoyé postérieurement à  faire parti de cours spéciaux anti-communistes et des séminaires dans des universités qui furent financés par l’administration Reichswehr et par des donateurs privés de la Société Thulé.

Cela a amené à  l’assignation dans la division des informations de l’armée post-guerre mondiale Allemande, d’infilter des groupes qui pourraient organiser les classes de travail alors que les communistes étaient faible. Lors d’une soirée en Septembre 1919, Hitler se converti au Sternecker Beer Hall où les membres et les frères du Parti Travailleurs Allemands se sont rassemblés. Il écouta silencieusement à  la présentation de l’ingénieur Gottfried Feder, un membre de la Société Thulé, qui parla à  propos du contrôle Juif sur les capitaux. Quand un des autres membres appela la Bavière à  se séparer du reste de l’Allemagne, Hitler se lança en action. L’extraordinaire audience se leva alors que ses remarques extrêmement agressives et ses dons oratoires ont complètement anéanti la salle. Après qu’Hitler eu finit son harangue, le directeur et le fondateur du parti, Anto Drexler, lui ont immédiatement demandé de se rendre à  un meeting du comité de direction du parti dans quelques jours. Il a été demandé de rejoindre le comité en tant que septième membre, responsable de la publicité et de la propagande.

De retour dans l’année 1912, plusieurs occultistes Allemands avec des inclinaisons radicales antisémites décidèrent de former une loge « magique », qu’ils ont nommé l’Ordre des Teutons. Les fondateurs principaux sont Theodor Fritsch, un éditeur pour un journal antisémite; Philipp Stauff, élève du raciste Guido Von List, et Hermann Pohl, le chancelier de l’ordre. (Pohl quittera l’ordre 3 ans plus tard pour fonder sa propre loge bizarre, la Walvater Teutonic Order of the Holy Grail, l’Ordre Teutonique Walvater du Saint Graal.) L’Ordre des Teutons a été organisé selon les principes de la Franc-Maçonnerie et des Rosicruciens, ayant différent dégré d’initiation, seul les personnes pouvant documenter qu’ils sont d’une lignée pure « Aryenne » sont autorisées à  joindre.

En 1915, Pohl fut rejoint par Rudolf Blauer, qui avait un passeport Turc et qui avait pratiqué la méditation Sufi. Il s’était aussi lancé dans l’astrologie et était admiratif de Lanz Von Liebenfels et de Guido Von List, tout deux pathologiquement antisémites. Blauer utilisa le nom de Rudolf Freiherr von Seboottendorf. Il était très puissant, bien que l’origine de sa fortune est inconnue. Il deviendra le Grand Maître de l’Ordre Bavarois et il fonda la Société Thulé, avec l’accord de Pohl, en 1918.

Après la révolution communiste de Bavière, la Société Thulé devînt le centre de la subculture contre-révolutionnaire. Un réseau d’espionnage et des armes cachées furent organisés. Le Club de Thulé devint un nid de résistance à  la révolution de la République Soviétique de Munich.

Le journaliste Karl Harrer eu comme travail de fonder un « cercle de travailleur » politique. Il réalisa que les travailleurs rejetteraient n’importe quel programme qui serait présenté à  eux par un membre conservateur d’une classe « privilégiée ». Harrer savait que le mécanicien Anto Drexler, qui travaillait pour les réseaux de voie ferrées, était un antisémite connu, un macho et un prolétarien. Avec Drexler en tant que directeur nominal, Harrer fonda le Parti des Travailleurs Allemands en Janvier 1919.

Le Parti des Travailleurs Allemands était seulement une des plusieurs associations fondées et contrôlées par la Société Thulé. Thulé est la mére du Parti Socialiste Allemand, dirigé par Julius Streicher, et le radical de droite Oberland Free Corps. Il publia l’observateur de Munich, qui devint plus tard l’Observateur National. Hitler devint la personnalité proéminente du parti. Il causa la chute de Harrer, et poussa Drexler, le directeur, sur la bande de touche. Hitler a rempli les positions clés de ses propres amis de la Société Thulé et de l’Armée. Durant l’été 1920, sous sa suggestion, le parti fut été renommé Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NASDAP). Le nouveau nom a été conçu dans le but d’attirer les nationalistes et les prolétariens.

Pour continuer avec le nouveau nom, son mouvement de masse exigeait aussi un drapeau ayant un symbole puissant. Parmi plusieurs créations prisent sous considération, Hitler a choisit celui qui fut suggéré par le membre Thulé Dr. Krohn: une chemise rouge avec un cercle blanc contenant à  l’intérieur une swastika noire.

Hitler voulait tourner le Parti des Travailleurs Allemands en un parti de combat ultra-conscient, mais Harrer et Drexler furent hésitants, majoritairement à  cause de leurs situations financières exécrables. La Société Thulé n’était pas encore entrain de fournir suffisamment d’argent et personne ne savait comment construire un parti de masse. Hitler arrangea deux rendez-vous publics dans des tavernes obscures, il fit des brouillons, des brochures et des postters, mais il n’y a pas vraiment eu de grande percée.

dietrich eckart
Dietrich Eckart

Tout cela changea dramatiquement à  la fin de l’année 1919 quand Hitler rencontra Dietrich Eckart. La plupart des biographes ont sous-estimé l’influence qu’Eckart exerçait sur Hitler. Il était l’auteur puissant et l’éditeur en chef d’un journal antisémite qu’il appela « En Pur Allemand » (In Plain German). Eckart était aussi un occultiste et un maître de la magie. En tant qu’initié, Eckart appartenait au cercle intérieur de la Société Thulé et aussi à  d’autres ordres ésotériques.

Il n’y a aucun doute qu’en fait Eckart – qui a été alerté à  propos d’Hitler par d’autres Thulistes – entraina Hitler avec des techniques de confiance de soi, de projection de soi, d’oratoire persuasif, de langage du corps et de sophisme discursif. Avec ces outils, dans une courte période temporaire il fut capable de bouger l’atmosphère du parti obscur des Travailleurs au Club de la Taverne de Bière (club and beer hall) en un mouvement de masse. L’émotion chargée transforma l’orateur en un super orateur, capable d’hypnotiser une vaste audience.

Personne ne devrait jamais sous-estimer les influences occultes qu’a connu Adolf Hitler. Ses subséquents rejets des Francs-Maçons et des mouvements ésotériques, de Theosophy, et Anthrosophy, ne veulent pas nécessairement dire autre chose. Les cercles occultes ont longtemps été connu comme refuges et couvertures pour l’espionnage et le trafic d’influence. L’appareil d’espionnage d’Hitler sous Canaris et Heydrich était très au courant de ces conduites, particulièrement depuis la direction de la Grande Bretagne qui avait son Centre d’information MI5, un département aussi connu sous le nom du Bureau de l’Occulte. Que ces sources potentielles de problèmes ont été purgé de la vie Nazi ne veulent pas forcément dire que Hitler et les sociétés secrètes Nazi n’ont pas été influencé par le mysticisme et l’occultisme de certains écrivains comme Madame Blavatsky, Houston Stewart Chamberlain, Guido Von List, Lanz Von Liebenfels, Rudolf Steiner, George Gurdjieff, Karl Haushofer et Theodor Fritsch. Bien que plus tard Hitler dénonça et ridiculisa plusieurs d’entre eux, il dédicaça son livre Mein Kampf à  son professeur Dietrich Eckart.

madame blavatsky
Madame Blavatsky

Un visiteur fréquent à  la Prison de Landsberg où Hitler était entrain d’écrire Mein Kampf avec l’aide de Rudolf Hess, était le Général Karl Haushofer, un professeur d’université et un directeur de l’Institut Géopolitiques de Munich. Haushofer, Hitler, et Hess eurent de longues conversations ensembles. Hess garda des records de ces conversations. La demande d’Hitler pour un « Espace Vivant » Allemand à  l’Est au prix des nations Slaves furent basées sur les théories géopolitiques du professeur.

Haushofer était aussi incliné en direction de l’ésotérisme. En tant que militaire attaché au Japon, il apprit le Bouddhisme-Zen. Il est aussi allé au travers des initiations des mains des Lamas Tibétains. Il est devenu le second « mentor ésotérique » d’Hitler, remplaçant Dietrich Eckart. A Berlin, Haushofer trouva la Loge lumineuse de la Confrérie du Vril. Les objectifs de la loge furent d’explorer les origines de la race Aryenne et de réaliser des exercices de concentrations afin de réveiller les forces du « Vril ». Haushofer était un étudiant du magicien Russe et métaphysicien Gregor Ivanovich Gurdyev (George Gurdjieff).

Gurdjeiff et Haushofer maintiennent qu’ils eurent des contacts avec des loges secrètes Tibétaines qui possèdent le secret afin d’être un « Superman ». La loge comprenait Hitler, Alfred Rosenberg, Himmler, Goring, et le physicien personnel d’Hitler le Dr. Morell. Il est aussi connu que Aleister Crowler et Gurdjieff ont essayé d’être en contact avec Hitler. Les pouvoirs de suggestions d’Hitler deviennent de plus en plus compréhensible si chacun garde en têtre qu’il avait accès à  des « secrets » de techniques psychologiques provenant des loges ésotériques. Haushofer lui apprenait les techniques de Gurdjieff qui, en retour, furent basées sur les apprentissages des Sufis et des Lamas Tibétains- et familiarisées par ses leçons de Zen de la société japonaise du Dragon Vert.

Plus tard au milieu du centenaire dernier, des indices intriguant à  propos de techniques secrètes Tibétaines furent présentés à  l’Ouest par Helena Blavatsky, qui proclama l’initiation être aux mains des Lamas eux-mêmes.

Blavatsky raconte que ses Maitres Secrets et Chefs Secrets ont leur résidence dans la région de l’Himalaya.

Aussi vite que le parti Nazi reçu suffisamment de fonds, il commença à  organiser bon nombres d’expéditions au Tibet qui se succédèrent l’une après l’autre pratiquement sans interruption jusqu’en 1943. Une des expressions les plus tangibles pour prouver que les Nazis avaient un intérêt pour le Tibet est l’adoption de son symbole le plus mystique – la swastika.

La swastika est un symbole humain très ancien, et en dehors de la croix et du cercle, c’est probablement celui qui a été le plus distribué. Il est représenté sur des morceaux de poteries de la Grèce au 8ème siècle avant J.C. La swastika a été utilisé dans l’ancienne Egypte, en Inde, en Chine. Les Indiens Navajo d’Amérique du Nord ont leur modèle traditionnel de la swastika. Les sorciers Arabo-Islamiques l’utilisent. Et bien plus encore.

L’idée d’utiliser la swastika par les Nazis est venu d’un dentiste appelé Dr. Friedrich Krohn qui était un membre de l’ordre secret Germanenorden. Krohn a produit le design de la forme actuelle que les Nazis utiliseront par la suite, que la croix est en fait renversée, tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C’est un symbole solaire, la swastika est proprement pensée comme si elle tournait, et les Bouddhistes ont toujours cru que le symbole attirait la chance.

Le mot sanskrit pour svastika veut dire bonne fortune et bien être. D’après les connaissances traditionnelles des cabalistes et des théories de l’occulte, des forces chaotiques peuvent être évoquées juste en renversant le symbole. Et c’est alors que le symbole apparait sur le drapeau de l’Allemagne Nazi et l’insigne du parti Nazi, une indication pour ceux qui ont des yeux pour voir, car c’est la nature occulte du Troisième Reich.


Publié le 10 mars, 2008 dans Nazi & Néo-Nazi, Sociétés Secrètes.

Commentaires (4)

 

  1. Desty Nova dit :

    Cet article provient de http://www.crystalinks.com/thule.html, désolé pour le retard

  2. Merlino dit :

    Je suis surpris de cette analyse des fondements de la doctrine du 3ème Reich. La tradition que perpétua Madame BLAVATSKY n’était elle pas emplie de spiritualité et au service de Dieu ?
    Je ne vois pas d’amour de son prochain, d’intelligence ni de volonté de servir autre que chose que sa soif de pouvoir et son despotisme dans ce qu’Hitler a fait du peuple allemand qui cherchait un leader …éclairé !

  3. Zapasnik dit :

    It is worth reading the ‘Spear of destiny’ by Trevor Ravenscroft – who was associated with Churchill and the anthroposophic movement, both unmasking the fact that behind the political power scenes one can find, nearly always occult groups that try to control the politicians and financers – and usually do. This is the case today and groups like the AMORC and others, not to forget the Roman Church, through Opus Dei, have a significant occult influence and therefore a bearing on world politics.

  4. Alexandre dit :

    Quelle est la source de ces lignes ? Un article doit toujours être signé, sous risque de ne pas être considéré comme valable.

Laissez un commentaire