Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La franc-maçonnerie baptisée « l’Eglise de la République »

La vision des chrétiens sur la maçonnerie

© JournalChretien, par Bernard Antony

La France est dominée par la franc-maçonnerie, une secte qui dicte la doctrine de la République. Le zèle de ce mouvement nécessite que les vrais chrétiens (des personnes réellement nées de nouveau au sens biblique) se réveillent, prient et proclament le puissant message du salut en Jésus-Christ. « La franc-maçonnerie, c’est en quelque sorte l’Eglise de la République », dit Alain Bauer. Pour être un bon républicain, il faut donc être franc-maçon. Quel blasphème !!! Et on nous parle de lutte contre les sectes, une façon rusée de faire taire les évangéliques dont la foi est fondée dans la Parole de Dieu et l’action du Saint-Esprit.

L’indispensable Salon Beige nous apprend que dans l’émission « Ce soir ou jamais » du 19 février consacrée à  la franc-maçonnerie, l’ancien grand maître du Grand Orient, Alain Bauer, avait dit « La franc-maçonnerie, c’est en quelque sorte l’Eglise de la République ».

A vrai dire c’est là  encore une phrase sans cesse rappelée par les francs-maçons. Mais une des originalités de cette Eglise c’est que tout le monde ne peut assister à  ses offices. Il faut pour cela être initié ! Si la maçonnerie est l’Eglise de la République cela ne signifie-t-il pas que pour être vraiment un bon républicain il faut être maçon ? Or moi je ne suis ni croyant ni pratiquant de l’église maçonnique.

J’en conclus que je ne suis donc sans doute pas un bon républicain de cette république-là  ! Et ma foi, c’est vrai. Voilà  pourquoi je pourrais peut-être être un bon républicain dans une république séparée de son Eglise maçonnique avec ses liturgies grimaces de la liturgie catholique, ses hiérarchies aux titres grotesquement grandiloquents, ses « fraternelles » qui constituent autant d’insupportables hiérarchies parallèles, c’est-à -dire des pouvoirs manipulateurs illégitimes, non visibles, et irresponsables.

Au-delà  de ses philosophies de pacotille, là  réside la perniciosité maçonnique. Car un système de manipulation est attentatoire à  la liberté.


Publié le 8 mars, 2008 dans Franc Maçonnerie.

Laissez un commentaire