Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Au Mont Sinaï, Moïse était sous l’effet d’hallucinogènes, selon un chercheur

Au Mont Sinaï, Moïse était sous l’effet d’hallucinogènes, selon un chercheur

© AFP

moise hallu

JERUSALEM (AFP) €” A sa descente du Mont Sinaï, Moïse était sous l’effet de puissants hallucinogènes lorsqu’il a présenté les Dix Commandements au peuple juif, estime Benny Shanon, professeur au Département de psychologie cognitive de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Dans un provoquant article publié cette semaine par « Time and Mind », un journal consacré à  la philosophie, M. Shanon affirme que la consommation de psychotropes faisait partie intégrante des rites religieux des Israélites évoqués par le livre de l’Exode dans la Bible.

« En ce qui concerne Moïse au Mont Sinaï, il s’agissait soit d’un évènement cosmique surnaturel auquel je ne crois pas, soit d’une légende à  laquelle je ne crois pas non plus, soit enfin –et c’est très probable– d’un évènement rassemblant Moïse et le peuple d’Israël sous l’effet de stupéfiants », a affirmé le professeur à  la radio publique israélienne.

« La Bible écrit à  ce sujet que +le peuple voit des sons+, et c’est un phénomène très classique, par exemple dans la tradition de l’Amérique latine où l’on +voit+ de la musique », a-t-il ajouté.

Il a aussi mentionné les exemples du Buisson Ardent et de l’Arbre de la Connaissance au Jardin d’Eden, précisant qu’il y a dans les déserts du Sinaï égyptien et du Néguev israélien des herbes et des plantes hallucinogènes toujours utilisées par les bédouins.

Selon lui, les sociétés traditionnelles chamaniques ont souvent recours aux stupéfiants dans leurs rites religieux. « Mais ce recours est soumis à  des règles très strictes (…). Ainsi le feu peut être une mauvaise chose s’il est utilisé pour la guerre, et une très bonne chose s’il sert à  la cuisine ».

« J’ai moi-même été invité en 1991 à  une cérémonie religieuse dans le nord de l’Amazonie, au Brésil, durant laquelle j’ai consommé une potion faite d’une plante, l’ayahuasca, et j’ai eu des visions à  connotations spirituelle et religieuse », a par ailleurs indiqué le professeur Shanon.

Selon lui, les effets psychédéliques des potions préparées avec l’ayahuasca sont comparables à  ceux produits par des breuvages concoctés avec l’écorce de l’acacia. Cet arbre est fréquemment mentionné dans la Bible, et son bois est semblable à  celui dans lequel a été taillée l’Arche d’Alliance.

Publié le 4 mars, 2008 dans Religions & Mythologies.

Laissez un commentaire