Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Controverse autour de propos de Rama Yade sur un spray anti-SDF en banlieue

Controverse autour de propos de Rama Yade sur un spray anti-SDF en banlieue

© AFP – Jeudi 28 février

rama yade

PARIS (AFP) – Une controverse a éclaté jeudi autour de propos de Rama Yade approuvant l’achat en aoùt par la mairie d’Argenteuil (Val-d’Oise) d’un répulsif, le « Malodore », pour éloigner les SDF du centre-ville, que la secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme a tenté ensuite de corriger.

Interrogée mardi sur le spray anti-SDF « Malodore » lors d’un déplacement à  Argenteuil pour soutenir Georges Mothron, candidat UMP à  sa réélection aux municipales, Rama Yade avait expliqué à  la presse qu’il fallait « tout tenter dans une ville ».

« Il faut tout tenter dans une ville, il faut essayer. Un maire n’agit pas parce qu’il se réveille un matin et qu’il a envie de faire comme il veut. Il répond aux préoccupations d’une population. Je ne pense pas que l’opposition peut faire campagne sur cette expérience-là  seulement, ce serait trop court », avait-elle ajouté.

Une vidéo de ce point de presse circule depuis mercredi sur le site internet Vonews.

Mais jeudi, interrogée par l’AFP, Mme Yade a estimé qu’il y avait « un malentendu ». « Evidemment que c’était une idée condamnable, malheureuse, que je condamne totalement », a-t-elle dit. « Le maire a essayé, il s’est trompé, il a retiré », a-t-elle expliqué, ajoutant: « l’idée n’a jamais été mise en oeuvre et c’était un débat d’il y a six mois qui a été condamné unanimement ».

Mouloud Bousselat, conseiller municipal et secrétaire du PCF d’Argenteuil, et Valentin Texeira, « militant écologiste », ont « condamné avec fermeté » dans un communiqué les premiers propos de la secrétaire d’Etat qualifiés d' »inadmissibles ».

« Nous sommes scandalisés par les déclarations inappropriées et fâcheuses de Mme Rama Yade. Il est intolérable de considérer que l’acte politique consistant à  commander et à  employer un tel produit chimique en plein centre-ville d’Argenteuil serait un événement bénin qui aurait vocation à  être banalisé après coup! », ont-ils dénoncé.

Rama Yade a reconnu jeudi qu’elle s’était sans doute « mal exprimée ». « Dans la rapidité, dans un couloir, je me suis peut-être très mal exprimée », a-t-elle dit. « Quand je disais +il faut tout tenter+, je voulais dire qu’il fallait répondre aux préoccupations des gens. Ca ne veut pas dire que ce qu’on propose c’est bien ». « Je ne justifie rien du tout », a-t-elle assuré.

L’AFP avait révélé en aoùt que la mairie d’Argenteuil avait acheté un répulsif pour éloigner les SDF du centre-ville , le « Malodore ». Les agents techniques de la ville avaient refusé de diffuser le produit dont une partie avait été donnée à  un centre commercial, qui l’avait utilisée.


Publié le 29 février, 2008 dans Actualité.

Laissez un commentaire