Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Sectes: Nicolas Sarkozy prône la fermeté pour clore la polémique

Sectes: Nicolas Sarkozy prône la fermeté pour clore la polémique

© Reuters

PARIS (Reuters) – Nicolas Sarkozy se défend d’avoir jamais eu la moindre faiblesse envers l’Eglise de scientologie après la polémique déclenchée par des propos prêtés à  sa directrice de cabinet, Emmanuelle Mignon.

« En ce qui concerne les sectes, ma position a toujours été claire : les activités sectaires sont inadmissibles et inacceptables et il faut faire preuve de la plus grande fermeté », a-t-il dit à  Noyelles-Godault, dans le Pas-de-Calais, en marge d’un déplacement sur le thème de l’emploi.

A la question de savoir si l’Eglise de scientologie était une secte, il a répondu : « Ce n’est pas à  moi de le dire ».

« Il y a une commission, c’est à  elle de le dire », a-t-il ajouté, faisant référence à  la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

« Je n’ai jamais eu la moindre faiblesse, quand j’étais ministre de l’Intérieur, avec eux », a-t-il affirmé.

En aoùt 2004, alors ministre de l’Economie, Nicolas Sarkozy avait reçu l’acteur américain Tom Cruise, scientologue revendiqué, à  Bercy, déclenchant alors une salve de critiques.

Jeudi, Emmanuelle Mignon a de nouveau corrigé les propos qui lui ont été prêtés sur les sectes sans réussir à  faire taire la controverse, à  droite comme à  gauche.

« S’il y a des mouvements sectaires qui abusent de la faiblesse des gens ou qui troublent l’ordre public, ils constituent un problème », explique-t-elle dans Le Figaro.

Elle ne contredit pas en revanche d’autres déclarations rapportées par VSD, quand elle juge « scandaleuse » la liste des mouvements sectaires établie en 1995 par une commission parlementaire sur laquelle figure l’Eglise de scientologie.

Profondément catholique, Emmanuelle Mignon a écrit certains des discours les plus contestés de Nicolas Sarkozy sur la religion et la laïcité, en particulier celui de Latran.

C’est aussi elle qui a inspiré la dernière initiative présidentielle, également contestée, sur le « parrainage » par chaque élève de CM2 d’un enfant juif français tué par les nazis.

TOM CRUISE AU GOUVERNEMENT?

Entre VSD et Emmanuelle Mignon, « il y a eu une incompréhension, à  l’évidence, des deux côtés », a défendu jeudi le porte-parole de l’Elysée, David Martinon.

« Le gouvernement n’a aucun projet tendant à  relâcher (sa) vigilance » et souhaite « au contraire » renforcer ses moyens d’action » face aux sectes, a-t-il assuré.

Dans VSD, Emmanuelle Mignon explique que le gouvernement entend transformer la Miviludes « en quelque chose de plus efficace et en finir avec le bla bla ».

« Il est vrai qu’il y a une interrogation sur le travail de la Miviludes, qui n’est sans doute pas assez coordonné avec celui des forces de police », a confirmé David Martinon, évoquant des « réflexions (…) en cours au ministère de l’Intérieur ».

« Que la mission fasse son travail, qu’elle soit sévère avec toutes les sectes », a commenté pour sa part Nicolas Sarkozy à  Noyelles-Godault.

Les propos d’Emmanuelle Mignon ont continué à  alimenter le débat jeudi, sur les sectes mais également sur l’expression des conseillers présidentiels dans les médias

« S’exprimer c’est un métier », a jugé Jean-Pierre Raffarin sur LCI. « Ce genre de polémique on s’en passerait, surtout en période électorale » (parfaitement), a déploré l’ancien Premier ministre UMP à  moins de trois semaines du premier tour des municipales.

Pour Claude Goasguen, député UMP de Paris, « Nicolas Sarkozy a donné le feu vert à  ses conseillers de parler et c’est bien là  le problème ». S’exprimant sur Radio Classique, il a ajouté : « S’il y a eu une stratégie assez machiavélique qui consistait à  dire ‘on va essayer de faire oublier le pouvoir d’achat en faisant des déclarations sur tout autre sujet’, c’est raté ».

De son côté, Ségolène Royal a jugé « totalement irresponsables » les propos d’Emmanuelle Mignon et le PS a réclamé sa démission. « Il faut que le gouvernement redevienne sérieux. On voit aujourd’hui des dérapages sur tous les sujets », a déclaré l’ancienne candidate socialiste à  l’Elysée.

« Extrêmement choquée », Corinne Lepage, candidate du Mouvement démocrate aux municipales à  Paris, a manié l’acidité. Pourquoi pas nommer Tom Cruise au gouvernement, à  la tête d’un « secrétariat d’Etat à  la scientologie et au développement des sectes en France », a ironisé l’avocate sur Canal+.

Emmanuel Jarry et Laure Bretton


Publicité
Publié le 21 février, 2008 dans Religions & Mythologies.

Laissez un commentaire