Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Enfants de CM2 devront être traumatisés par les événements de la SHOAH à partir de dorénavant

Nicolas Sarkozy présente la « nouvelle école primaire »

© Par Elizabeth Pineau Reuters – Vendredi 15 février

sarko a lecole

PERIGUEUX, Dordogne (Reuters) – « Remettons de l’école dans l’école » : Nicolas Sarkozy a présenté vendredi la réforme de l’école primaire, axée sur l’évaluation, le retour de la morale et un recentrage sur l’apprentissage de la langue française et des mathématiques.

En déplacement à  Périgueux, ville dont le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, est maire, le chef de l’Etat a visité une école, le musée gallo-romain et pris quelques bains de foule sous le soleil.

L’occasion d’afficher son soutien à  Xavier Darcos, candidat à  sa propre succession aux élections municipales de mars.

Mais le principal but de cette visite était la présentation d’une réforme qui changera dès la rentrée prochaine la vie de sept millions d’écoliers et de leurs 400.000 professeurs.

Objectif affiché : combattre l’échec scolaire, à  l’heure où plus de 15% des élèves, soit 100.000 enfants par an, sortent de CM2 avec de grandes difficultés.

« D’ici la fin de mon quinquennat, nous allons diviser par trois le nombre d’enfants qui sortent de primaire sans maîtriser les connaissances fondamentales », a dit le chef de l’Etat devant plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux parents d’élèves, réunies au théâtre Odyssée de Périgueux.

Premier volet de la réforme : la redéfinition de programmes axés sur les résultats, issus d’un « débat politique et non technocratique ».

Selon le souhait du président de la République, ils présenteront « en quelques pages, dans un langage évitant tout jargon », l’ensemble du cursus « désormais recentré sur le français, les mathématiques ».

Nicolas Sarkozy a élevé au rang de « priorité absolue » la maîtrise de la langue, l’orthographe et la grammaire, fustigeant au passage « la langue du texto ».

ÉVALUATIONS

Il a prôné un renforcement de « l’instruction civique et morale », qui vise notamment à  faire respecter par les élèves le drapeau tricolore, Marianne et l’hymne national, « à  l’écoute duquel ils devront se lever ».

« Dans le monde d’aujourd’hui comme dans celui d’hier, l’affirmation des valeurs morales, l’énonciation de règles de comportements applicables à  tous sont une absolue nécessité », a-t-il souligné.

C’est dans ce cadre que Nicolas Sarkozy a justifié sa décision annoncée mercredi de faire parrainer des enfants juifs morts dans les camps nazis par des élèves de CM2.

« Si vous ne leur parlez pas de ce drame-là , ne vous étonnez pas que ça se reproduise. C’est l’ignorance qui fait la reproduction de situations abominables, c’est pas la connaissance », a-t-il lancé. « Faites de nos enfants des enfants aux yeux ouverts, sans complaisance ».

Côté organisation du temps scolaire, la réforme généralise la suppression de l’école le samedi matin et ramène la semaine des enfants à  24 heures au lieu de 26. Les deux heures ainsi libérées serviront à  des cours de soutien, par petits groupes.

« On se donne pour la première fois les moyens de traiter les problèmes d’échec scolaire à  la racine », a dit Nicolas Sarkozy.

Autre idée-force de la réforme : introduire un système d’évaluation nationale des élèves au CE1 et en CM2.

« Chaque famille recevra systématiquement, non seulement les résultats de son enfant, mais également ceux de son école », a dit Nicolas Sarkozy, évoquant « un devoir de transparence ».

Les professeurs seront quant à  eux évalués tous les deux ans, au lieu de tous les quatre ans en moyenne actuellement.

« On ne va pas évaluer l’enseignant sur sa capacité à  appliquer une circulaire mais sur les progrès que font les enfants », a précisé Nicolas Sarkozy, qui a rendu hommage au « travail anonyme des professeurs des écoles de France ».

Il faut « revenir aux fondamentaux de l’école », lieu « d’apprentissage et d’initiation », a-t-il dit. « Allons à  l’essentiel, jour après jour, a-t-il conseillé. « Remettons de l’école dans l’école ».

La Shoah au CM2: Simone Veil participera à  une mission de Darcos

© AFP – Mardi 19 février

simone veil

PARIS (AFP) – Simone Veil, qui s’était élevée contre la proposition de Nicolas Sarkozy concernant les élèves de CM2 et la mémoire de la Shoah, participera à  une mission pour réfléchir aux modalités d’application de cette proposition, a-t-on appris lundi auprès de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Mme Veil, présidente d’honneur de cette fondation, s’est entretenue à  ce sujet lundi matin avec le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos, a-t-on appris auprès du ministère.

Le site internet du Point, lepoint.fr, avait indiqué lundi qu’elle avait accepté de participer à  cette mission.

Lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Nicolas Sarkozy avait proposé de « confier la mémoire » des enfants tués durant la Shoah aux écoliers de CM2.

Cette proposition a fait l’objet de nombreuses critiques, de la part du monde politique et éducatif, qui avaient notamment souligné les « risques psychologiques » pour les élèves.

Ancienne déportée, Mme Veil avait elle-même dénoncé une proposition « inimaginable, insoutenable et injuste ».

Créée par M. Darcos après la proposition du chef de l’Etat, la mission a été confiée par le ministre à  Hélène Waysbord-Loing, présidente de l’Association de la Maison d’Izieu.

La mission est chargée « d’élaborer les documents pédagogiques valorisant ce travail confié aux enseignants du primaire ».

Publié le 20 février, 2008 dans Education.

Publicité

Laissez un commentaire