Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Listes de métiers ouverts à  l’immigration, document « préparatoire », selon le ministère

Listes de métiers ouverts à  l’immigration, document « préparatoire », selon le ministère

© AFP – Lundi 29 octobre

brice hortefeux1

PARIS (AFP) – Les listes de métiers que le ministère de l’Immigration compte ouvrir aux travailleurs étrangers de l’Union européenne et hors UE, est « un document préparatoire, soumis à  discussion, qui doit encore être ajusté au niveau interministériel », a-t-on souligné lundi au cabinet de Brice Hortefeux.

Le ministère de l’Immigration avait soumis, la semaine dernière, aux organisations syndicales et patronales une liste de 30 métiers qu’il compte ouvrir aux travailleurs étrangers originaires de pays hors de l’Union européenne, et une autre plus longue – 152 métiers – ouverte aux ressortissants de l’UE.

« Il s’agit d’un document préparatoire, d’un travail interministériel en cours entre les services de Christine Lagarde (Economie et Emploi) et de Brice Hortefeux (Immigration) et qui fait l’objet de consultations avec les syndicats », assure-t-on au cabinet du ministre de l’Immigration.

« La liste doit encore être ajustée » et une décision devrait être prise dans le courant du mois de novembre au cours d’un prochain comité interministériel de contrôle de l’immigration (Cici), précise-t-on.

La ou les listes feront ensuite l’objet d’un arrêté publié au Journal officiel.

La plupart des métiers accessibles aux ressortissants des pays tiers (hors Union Européenne) sont des métiers très qualifiés comme géomètre, informaticien ou dessinateur et exigent des diplômes de l’enseignement supérieur.

Les métiers ouverts aux ressortissants des nouveaux Etats membres de l’UE ne nécessitent en revanche que peu ou pas de qualification : employé de ménage, serveur en restauration, laveur de vitres ….

On souligne au ministère de l’Immigration qu’il s’agit de faire entrer « une immigration économique très maîtrisée dans quelques secteurs en tension ».


Publicité
Publié le 30 octobre, 2007 dans Immigration.

Laissez un commentaire