Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Interrogé sur Cécilia, Sarkozy met fin à  l’interview à  CBS

Interrogé sur Cécilia, Sarkozy met fin à  l’interview à  CBS

© AP – Lundi 29 octobre

sarkozy hello me

NEW YORK – Quinze jours avant l’annonce officielle de son divorce, Nicolas Sarkozy a mis fin brusquement à  une interview accordée à  l’émission « 60 minutes » de la chaîne américaine CBS, en refusant de répondre à  des questions concernant son épouse Cécilia.

Avant même le début de l’entretien réalisé à  l’Elysée, qui a été diffusé dimanche soir, le président français qualifie son porte-parole David Martinon d' »imbécile », selon CBS, pour avoir programmé cet entretien à  l’occasion d’une journée particulièrement chargée.

« Pour que la chimie marche, il faut soit qu’on fasse une demi-heure, mais on ne fait pas cinq minutes. C’est stupide tout ça! He is stupid! It is a big mistake! (« Il est stupide! C’est une grosse erreur! ») Je n’ai pas le temps (…) J’ai un emploi du temps… very busy (très occupé) », lance Nicolas Sarkozy. « Non, je ne suis pas en colère, je suis pressé! »

Interrogé sur son épouse Cécilia et les rumeurs qui entourent leur relation, il refuse de répondre, manifestement énervé. « Mais si j’avais à  dire des choses sur Cécilia, ce n’est certainement pas ici que je les dirais! », explique-t-il.

Il écourte alors l’interview, annonçant qu’elle est terminée, et lance un « Bon courage! ». S’adressant apparemment à  David Martinon, il ajoute: « En plus, pour me poser des questions là -dessus! Tu es vraiment un enfant, hein! ». Deux semaines plus tard, le divorce des Sarkozy était annoncé par l’Elysée.

Avant l’interruption de l’entretien, CBS a demandé au président Sarkozy quel message il souhaitait transmettre aux Américains. « Je veux que les Américains sachent qu’ils peuvent compter sur nous. Mais en même temps, nous voulons être libres de ne pas être d’accord », a-t-il répondu.

M. Sarkozy a par ailleurs expliqué qu’il admirait, aux Etats-Unis, la possibilité pour chacun de réussir, quelle que soit son origine sociale. Son père hongrois, a poursuivi M. Sarkozy, se « trompait » en pensant que son patronyme pourrait être un handicap en France.

« C’est la raison pour laquelle j’aime les Etats-Unis. Vous pouvez avoir un nom comme Schwarzenegger et être gouverneur de Californie. Vous pouvez vous appeler Madeleine Albright et être secrétaire d’Etat. Vous pouvez vous appeler Colin Powell ou Condi Rice, et réussir », a ajouté le président français. AP


Publié le 30 octobre, 2007 dans Sarkozy.

Commentaires (1)

 

  1. raphael dit :

    mais il est détraqué ou quoi? Une nuit j’ai fait un rêve ou sarkozy etait un monstre qui avait commi plusieurs crimes et les avait tous etouffés, qu il paraissait toujours bien vis a vis du public. je sens qu’il a enormement de choses a cacher et pour pas devoiler ses secrets il peut être violent

Laissez un commentaire