Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Nicolas Sarkozy défend son droit d’être « l’ami » des Américains

Nicolas Sarkozy défend son droit d’être « l’ami » des Américains

© AFP – Mercredi 24 octobre

sarkozy marrakech

© MARRAKECH (AFP) – Le président français Nicolas Sarkozy a défendu, mercredi à  Marrakech, son droit d’être « l’ami » des Américains sans pour autant adhérer à  toute leur politique, ou de vouloir la sécurité d’Israël tout en défendant le droit des Palestiniens à  avoir leur Etat.

En visite d’Etat de lundi à  mercredi au Maroc, M. Sarkozy s’exprimait devant des chefs d’entreprises français et marocains. Il a repris l’avion pour Paris mercredi en début d’après-midi.

« Le procès est ouvert : je serais un ami des Américains. Eh bien oui, c’est vrai, ne me torturez plus, j’avoue », a ironisé le chef de l’Etat, souvent dénoncé par ses adversaires politiques pour ses sympathies pro-américaines.

« Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi je devrais être un ennemi des Américains. Quelle drôle d’idée ! Voici, un pays, l’un des seuls à  travers le monde, avec la Pologne, avec qui nous n’avons jamais été en guerre. Ce n’est quand même pas une raison pour se détester », a-t-il poursuivi.

Faisant allusion à  la préférence du Maroc pour les F16 américains au détriment de l’avion de combat français Rafale, M. Sarkozy a affirmé: « je préfère que le Maroc achète des avions français plutôt qu’américains, mais quand eux arrivent à  donner leurs avions, je me dis +je vais regarder comment ils ont fait, et la prochaine fois, ils ne le referont pas+, plutôt que leur en vouloir ».

« Quand on arrive deuxième d’une course, il ne faut pas détester le premier, il faut le copier pour le dépasser la prochaine fois. Je ne comprends pas cette vision agressive, rétrécie, fermée, frileuse, des relations internationales », a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas parce que je suis ami des Américains que je dois accepter la politique des Américains sur tous les sujets. Ce n’est pas parce que je serais intransigeant avec le droit à  la sécurité d’Israël que je ne suis pas attentif au droit des Palestiniens à  avoir un Etat indépendant pour eux », a-t-il également déclaré.

« La France veut être l’amie des pays arabes, la France n’est pas l’ennemi des musulmans, elle n’est pas l’adversaire de l’islam. La France dit: quand on construit une mosquée à  Lyon, c’est un acte d’ouverture et de diversité. Mais on veut que cette diversité que nous vivons dans notre société, de l’autre côté de la Méditerranée, leurs sociétés respectent la même diversité », a-t-il dit.

Pour M. Sarkozy, « la diversité crée la tolérance, la tolérance assure la démocratie. C’est ça le message de la France. Nous voulons être des amis exemplaires pour vous, nous voulons vous accompagner, vous aider, vous aimer, d’une certaine façon, nous voulons vous admirer », a-t-il lancé à  l’adresse des entrepreneurs marocains.


Publié le 25 octobre, 2007 dans Sarkozy.

Laissez un commentaire